Bhmag, votre magazine informatique en ligne

Vous êtes ici :

  1. Edito: l’évolution du stockage optique vue par votre serviteur

Edito: l’évolution du stockage optique vue par votre serviteur

  • Publié par Sebastien le 4 juin 2008 à 14:09

Les plus fidèles d'entre vous le savent, le type de produits dont on parle le plus sur le site et que l'on aime avant tout tester sur BH (Blue-Hardware.com puis BHmag.fr maintenant) ce sont en particulier les graveurs et de manière générale les produits de stockage.

Ne me demandez pas pourquoi, je ne sais pas... Mais personnellement j'ai toujours aimé ce genre de périphériques et j'ai toujours été attiré par les graveurs.

Cela est peut être dû au fait que j'ai été parmi les premiers à acheter un tel équipement au début des années 90 à l'époque où le CD-R de 650Mo de marque Philips, la seule marque disponible chez la plupart des revendeurs à l'époque, coûtait la bagatelle de 110 francs...

Oui vous avez bien lu 110 Francs Français le malheureux CD-R soit environ 16€ le disque. Un tarif abusif mais à l'époque c'était le prix à payer pour graver un CD de données. Et encore, il fallait croiser les doigts pour que la gravure ne plante pas lamentablement à cause d'un problème de buffer underrun (hé oui le Burn Proof n'existait pas encore à l'époque)

A titre de comparaison, aujourd'hui pour le même prix, on peut trouver sur le net un spindle de 100 CD-R de 700Mo voire même un spindle de 50 DVD±RW, ou même un disque Blu-ray de 25Go.


le Sony CDU-926S

Je me rappelle de mon premier graveur : un modèle SCSI, un superbe Sony CDU-926S capable de graver les CD-R et les CD-RW à la vitesse fulgurante de 2x. Il avait l'originalité, ce qui était aussi un sacré défaut quand j'y repense, d'être équipé d'un système de caddy.

Si bien que pour graver un disque, il fallait d'abord l'insérer dans un caddy (une sorte de petit "rack" pour CD) et pousser le caddy dans la fente du graveur, qui n'était donc pas équipé d'un tiroir comme c'est le cas sur les graveurs actuels. Un appareillage qui était censé à l'époque, dixit Sony, stabiliser le média et éviter les problèmes de gravure. Mouais...


le caddy en question

Bref... tout cela pour dire qu'aujourd'hui le monde du stockage en général et du stockage optique en particulier a bien changé et a bien évolué. La gravure d'un disque se fait désormais à la vitesse de l'éclair, la gravure des disques est désormais fiable et le plantage de disque durant la gravure devient assez rare.

La gravure de disques CD devient d'ailleurs anecdotique pour la plupart des utilisateurs face à la suprématie du format DVD, bien plus spacieux et d'un bien meilleur rapport qualité / capacité / prix. Certes pour la gravure de CD-Audio, le CD-R reste encore un média incontournable, mais pour le stockage de données, force est de constater que le CD-R, et ses 700Mo de stockage, n'a désormais que peu d'intérêt pour la plupart d'entre nous.

Les prémices actuels du format Blu-ray laissent entrevoir de bonnes perspectives d'évolution pour ce format mais comme on a pu le voir au travers de ce dossier, il faudra encore patienter quelques mois avant que les disques Blu-ray commencent à être réellement abordables. Pire selon une étude récente réalisée aux Etats-Unis, il faudra attendre 2010 pour que les médias Blu-ray, BD-R et BD-RE, se généralisent et se mettent enfin à concurrencer sérieusement voire remplacer nos bons vieux DVD vierges.

Quoiqu'il en soit, bien que les disques Blu-ray vierges soient encore assez onéreux à l'heure actuelle, on ne peut que se réjouir de voir arriver sur les étals de nos revendeurs préférés des graveurs Blu-ray vendus pour un plus de 200 euros. (cf. le GGW-H20L notamment) Un tarif encore élevé certes face aux graveurs DVD actuels vendus moins de 30€ mais un tarif qui reste néanmoins très abordable si l'on compare ce prix aux premiers graveurs CD et DVD sortis en leur temps à plus de 1.500 euros chacun.

En bref, l'évolution est en marche... et bien que le Blu-ray soit encore assez cher aujourd'hui, d'ici quelques années on devrait, pour la plupart d'entre nous, tous en être équipés et ce format devrait être un standard aussi répandu que le DVD actuellement. Reste à savoir ce que les fabricants nous réservent, et combien de temps il faudra aux graveurs Blu-ray et aux médias vierges correspondants pour atteindre un tarif abordable pour le grand public...

Il n'est pas interdit de rêver .. peut être que d'ici quelques années les graveurs Blu-ray seront à 50€ et les BD-R à moins de 1€ ... ou pas ...

A lire aussi sur Bhmag :

  • SEB dit :

    et vous, vous en pensez quoi ? vous avez commencé par quel graveur ?

  • CED dit :

    Salut Seb. ;)

    J’ai commencé par un Plextor PX-412C (plus très sur de la référence…) à caddy lui aussi, en SCSI aussi.
    Ton article est intéressant.

  • gorgorgueu dit :

    connaissais pas ce principe de caddie :)

    Mon premier graveur… c’etait sur un pc compaq, un monstre de course avec un duron 700 MHz !! Le graveur devait être un 4 ou 8x  Vraiment pas terrible le machin

    Ha l’époque des 650 Mo …

     

    Aprés j’ai eu un autre pc, montée en 2004 avec un graveur cd asus, pas mal celui la :) Il marche toujours

    Le graveur DVD n’est arrivé qu’avec mon pc portable en septembre/novembre 2007 :) Puis sur le nouveau PC montée dans les mêmes dates.

  • seiyar dit :

    mon premier graveur CD , je l’ai toujours d’ailleurs , c’est un Traxdata 161040 plus , une vraie petite merveille , il était couplé avec mon AMD K6-2 500.

     

    Puis , avec mon P4 actuel , j’avais pris un graveur DVD de marque Memup , 150€ et une vraie bouse , qui plantait 2 DVD sur 3.

     

    Et depuis presque 3 ans , j’ai mon Graveur DVD double couche LG 4163B , il marche au poil , il digère tout et a graver des centaines de DVD , il est increvable.

  • Axtrane dit :

    J’ai eu un Mitsubishi (Mitsbish pour les intimes) 2x SCSI en premier graveur, que j’ai enchainé avec le même 161040 Traxdata de seiyar que j’ai toujours dans un de mes pc.

    Depuis j’ai un peu de tout, Graveurs DVD Pioneer et Liteon, graveur cd LG, etc etc ..

  • Moustique dit :

    Mon premier graveur était un PHILIPS SCSI (CDD 2600 si je me souviens bien), il ne gravait que les CD-R et à 2x maximum. C’était en 1996. Le graveur et la carte controleur SCSI (une Adaptec) m’avaient couté plus de 40.000FB (1.000€).

    PC Pentium 166Mhz avec Windows 95 et NERO pour la gravure. Les CD gravés à l’époque sont toujours lisibles aujourd’hui (j’utilisait surtout des Philips à ce moment).

    J’ai ramé comme un malade pour mes premières gravures, je n’avais pas internet et les revendeurs étaient totalement incapables de donner le moindre renseignement.

Laissez votre commentaire

Actualités relatives

Toutes les actualités

Les Bons Plans de Bhmag

Dernières Actualités

Toutes les actualités

Derniers tests / dossiers

Tous les tests

Trucs & Astuces

Tous les trucs & astuces

Les derniers commentaires

Retrouvez-nous sur Facebook