Bhmag, votre magazine informatique en ligne

Vous êtes ici :

  1. HADOPI : le grand bétisier de Christine Albanel

HADOPI : le grand bétisier de Christine Albanel

  • Publié par Sebastien le 14 avril 2009 à 07:59

Lors des débats à l'assemblée nationale concernant le projet HADOPI, Christine Albanel, ministre de la culture, s'est illustrée à de nombreuses reprises dans l'hémicycle par ses déclarations pour le moins... (comment dire...) surprenantes...

Si Christine Albanel avait des talents d'humoriste, on aurait pu trouver ses sketchs ses interventions plutôt drôles, mais venant de la part d'un ministre, qui plus est un ministre de la culture défendant bec et ongle un projet de loi anti-piratage aussi important et aussi pernicieux, cela a de quoi laisser rêveur concernant la maîtrise du dossier ...

Ainsi, d'après Christine Albanel, les suites logicielles MS Office et OpenOffice incluraient un pare-feu.

A moins que ça soit tout nouveau ou que Madame la Ministre ait eu accès a des versions betas de leurs prochaines moutures respectives, les suites bureautiques en question n'incluent bien  évidemment aucun pare-feu, aucun programme de sécurité ni aucun logiciel de sécurisation, d'où le terme de "suite bureautique", sinon on appellerait ça des suites de sécurité.

 

Toujours d'après Madame la Ministre, présente cette fois sur le plateau de TF1, un abonnement ADSL de type Triple Play ne coûterait que 7 euros.

Bizarrement, on aurait plutôt penser à un tarif avoisinant les 30 euros par mois. Mais il est vrai qu'elle n'a pas précisé chez quel FAI ni dans quel pays les tarifs Triple Play étaient aussi intéressants....

 

Selon elle, les dessins animés de "Winnie Lourson" téléchargeables sur le P2P seraient toujours des films pornographiques. Cerise sur le gâteau : eDonkey serait, je cite, un « protocole pirate ».

 

Last but not least, la ministre de la culture, à bout d'arguments face à une opposition ayant de bonnes connaissances techniques, se permettra même d'atteindre un point Godwin en parlant de Gestapo au beau milieu de l'hémicycle, provoquant l'indignation des membres de l'opposition et en particulier de Patrick Bloche, dont les grands-parents ont été déportés durant la guerre.

A lire aussi sur Bhmag :

  • Boul80 dit :

    Et oui … voila ou en sont les politiques qui, je précise, gouvernent le pays … y a de quoi avoir peur … pour rappel, dans une entreprise, lorsqu’un dirigeant merde, ben on le vire … on attends quoi pour la virer celle la ????

  • alexlegones dit :

    quoi !?!? l’abonnement internet est à 7€. Non di diou faut que je contacte mon fai je paye 30€ !!! Euhh… moi a 10 ans je regardais plus winnie un… pfff cette femme est dangereuse est menteuse !

  • Moustique dit :

    Elle ne dit pas qu’il y a un pare-feu dans Open Office, elle dit simplement qu’il existe des pare-feu gratuits. Sur ce point je crois qu’elle a raison.

    Au sujet de "Winnie L’ourson" ce qu’elle dit est également vrai. De nombreux films pornos sont cachés sous des noms de films ordinaires (je ne peux rien dire au sujet de la proportion de 40% qu’elle évoque mais les pirates que je connais me confirme ce chiffre).

    Au sujet de EDONKEY elle a également raison sur le fond. Certes, sur un plan strictement technique il est faux de dire que EDONKEY est un protocole pirate, mais en pratique tout le monde sait que EDONKEY (et les autres …) ne servent quasiment que pour pirater.

    N’étant pas français, je ne connais pas les détails de ce fameux HADOPI, mais il me semble évident que des sanctions doivent être prises contre les pirates.

  • Michel Merlin dit :

    Le montage BHmag est, lui, digne de la Gestapo
    ~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-
    Si BHmag n’avait pas l’intention de se faire délibérément complice d’Albanel et d’HADOPI, ils ne l’aideraient pas en faisant un montage odieux, réellement digne, lui, de la Gestapo et des Nazis. Albanel est déjà assez stupide, arrogante, malhonnête et anti-démocratique, pour qu’on puisse la combattre facilement sans avoir besoin d’ajouter des mensonges, qui en plus, apparemment contre elle, ne peuvent finalement au contraire que la servir.

    Je rappelle en effet, d’abord que l’emploi du mot "Gestapo" n’est pas un crime, et n’était pas si inapproprié dans le contexte ; qu’ensuite l’écrasante majorité des protestations sont intervenues *bien après* qu’elle l’ait retiré, alors que le montage est fait avec l’intention évidente de donner l’impression inverse.

    Nous sommes déjà abreuvés, et même saoulés, de journalistes superficiels, menteurs et haineux, BHmag a mieux à faire que de se joindre à eux.

    Versailles, Tue 14 Apr 2009 11:27:30 +0200

  • SEB dit :

    Michel Merlin : aucun montage n’a été fait par BHmag.Les vidéos présentées ici sont disponibles sur Youtube et Dailymotion.

  • Boul80 dit :

    Ok, mais faut tout remettre dans le contexte … oui, c’est pas normal le piratage … oui, il faut faire quelque chose … mais surement pas par des incompétents quand même … toujours taper sur le consommateur, c’est plus facile … alors que d’améliorer un outil et mettre a disposition des choses légal l’est moins … et je ne vois pas en quoi BHmag.fr prendrait la défense de quoi que ce soit … les faits sont exposés tel quel … ;)

  • charp dit :

    Moustique :

    Dire que Edonkey est un protocole pirate c’est abusé je trouve, autant dire qu’une voiture est une arme alors.

    Avec le Edonkey on peut télécharger des trucs illégale certe, mais ce n’est en rien un réseau pirate, c’est ce que fait l’utilisateur qui est pirate.

    C’est comme une voiture, tu roules avec rien de bien méchant, tu peux très bien rouler sur des gens, c’est aussi une arme.

    C’est la manière dont l’utilisateur l’utilise et non le moyen qui est pirate.

  • Moustique dit :

    A Charp :

    Le jour où 99% des utilisations de voitures serviront à tuer des gens, alors oui je dirais qu’une voiture est une arme et rien d’autre.

    Certes EDONKEY peut servir à des utilisations légales, mais c’est très loin d’être son utilisation principale.

  • charp dit :

    Je dis pas le contraire :D

    Et c’était un exemple les voitures ^^

  • Franck dit :

    un autre exemple: on peut copier des cd et dvd avec un graveur, pourtant un graveur est parfaitement légal. C’est éxactement pareil pour bittorrent et le p2p en général.

    C’est officiellement légal. Mais en le détournant de son utilisation premiere, ca peut froler les limites de la légalité.

  • Jip dit :

    Bon je crois qu’il faut remettre quelque petite chose en place… 40%? Chiffre confirmé par des pirates? Quelle pirates? Si ils y connaissaient quelque chose ils infirmeraient au contraire, peut etre 15 à 20% des fichiers sont des fakes (d’autres fichiers camouflé sous un nom différent) et tous ne sont pas des pornos, je ne retire pas le fait que ce chiffre reste effarant certes, et je peux me tromper je ne me base que sur mon expérience. Je lis un autre chiffre : edonkey utilisé a 99% dans le cadre illégal, la je ne peut pas contredire. Ceci dit continuer d’utiliser Edonkey aujourd’hui est un acte de stupidité, il s’agit certainement du client le moins fiable et le plus surveillés. Enfin je tiens a rappeler que le peer to peer n’est pas illégal en soit et que son utilisation légal est plus répandu qu’on en le croit. En ce qui me concerne j’ai pu télécharger une image de windows seven a but de test, une image complètement légal puisqu’il s’agit de celle a disposition sur le site de microsoft. Mon téléchargement plantait systématiquement surement à cause d’une saturation des serveur, je remercie le peer too peer de m’avoir permis de l’obtenir. Idem pour chaque image iso des système Linux que j’utilise dans le cadre de mon travail et le cadre personnel, de nouveau légal puisque sous licence GNU et toujours par le biais du peer to peer. Dans le même état d’esprit un réseau peer to peer du type friend to friend me permets de partager des tas de chose allant des petit fichier HTML, php ou tout autre sources que je pourrais souhaiter développer, on appelle ça je crois le principe de communauté,mais également des images des OS libre, des applications, tout ces fichiers qui seraient probablement trop gros pour envisager une autre solution sans inclure un serveur FTP. Maintenant prenons un cas d’école, supposons que hadopi puisse relever mon IP (deja la c’est pas gagné surtout au niveau pro avec l’utilisation des VPN ni meme perso pour les meme raison par deformation professionnelle (et par conviction je suis un grand defenseur du droit à la vie privée)), comment vont il pouvoir filtrer les contenu téléchargés. Comment connaitront ils la difference entre une image iso "Debian-etch.iso" et "ledernierfilmdeArditti.iso"? A moins bien sur de faire disparaitre totalement le peer to peer, je dois changer mes habitudes? Ou de contrôler TOUT ce que je télécharge, et la vie privée la elle est ou? Si le dit fichier est le DVD contenant les photo de mon mariage et de la nuit de noce qui va avec car je ne suis pas un ange d’innocence mais après tout ça regarde que moi, c’est légal et c’est privé donc je m’en fout mais … Attendez qui va voir ce contenu si tout est sous contrôle? (je tiens a préciser que ceci est une situation totalement fictive si certains s’y reconaissent ce n’est que pur hasard :)) Et sous quel prétexte légal au fait? Autre point, je pourrais passer par des proxy anonymes, modifier mon IP, voire usurper l’IP d’un autre, même pas besoin qu’il soit mon voisin, techniquement il est possible de transiter par des serveurs à l’étranger. Par exemple au CANADA, mais pour rester terre à terre nous choisirons une IP en France. Supposons donc que cette IP soit celle d’un voisin non informaticien, sexagénaire, n’utilisant son accès que pour consulter les mails et voir les photo de ses petits enfants, comment il prouve son innocences? (toute ses supposition ça commence a faire très Bigard et chauve souris non?) Je propose parfois des formation d’initiation en informatique et je pense que la majorités des français en connaissent a peine suffisamment pour surfer en toute quiétude, alors sécurisé totalement un accès internet…
    Enfin, ecoutez bien albanel elle ne sous entend pas, elle affirme bel et bien l’existence de pare feu et de "logiciels de sécurisation" sur la suite office.
    Enfin, desolé de le dire Mme Albanel, je n’emploierait pas le mot "gestapo", mais une milice privée doté des plain pouvoir et sans compte a rendre au niveau judiciaire pour prendre une sanction, sans avoir besoin qu’elle soit justifiée ni que la culpabilité soit avérée et de surcroit sur la base de la délation (puisque les ayant droits seront ceux qui transmettent les IP "relevés" et "suspectée de télécharger")… Ça me rappelle quand même vaguement quelque chose pas vous?

Laissez votre commentaire

Actualités relatives

Toutes les actualités

Dernières Actualités

Toutes les actualités

Derniers tests / dossiers

Tous les tests

Trucs & Astuces

Tous les trucs & astuces

Les derniers commentaires

Retrouvez-nous sur Facebook

Astuces Windows - Comparer les prix - Formation informatique