Bhmag, votre magazine informatique en ligne

Vous êtes ici :

  1. 2011 sera-t-elle l’année des SSD ?

2011 sera-t-elle l’année des SSD ?

  • Publié par Sebastien le 28 novembre 2009 à 17:57

D'après plusieurs fabricants de SSD chinois et taïwanais, le passage à une finesse de gravure de 20 nm en 2011 (contre 34 actuellement) devrait permettre d'adoucir les coûts et donc le prix de vente des disques SSD. C'est en tout cas ce qu'espèrent les fabricants A-Data, Condel, JMicron et Silicon Motion réunis cette semaine à Taipei.

En d'autres termes : l'année 2011 sera-t-elle l'année de la généralisation des SSD sur nos machines de bureau et nos PC portables ?

Rien n'est certain pour le moment, mais les prévisions semblent plutôt optimistes...

Espérons que les SSD atteignent rapidement des capacités aussi élevées que les disques durs classiques, avec un coût au Go tout aussi abordable...

Dire que d'ici quelques années, on va pouvoir franchir le seuil de son revendeur préféré et lui lancer : « Ca serait pour un SSD de 1To à 79,95€ que vous avez affiché en vitrine ... Ah pis non ! Mettez m'en deux, je vais me faire un p'tit RAID... ».

Allez arrêtons de rêver ! Ca arrivera certainement un jour mais dans combien de temps ? Quatre ans ? Cinq ans ? Six ans ? Plus ? Bonne question ... Si déjà les SSD pouvaient être un tout petit plus abordables d'ici 2011 ça serait déjà formidable...

 

A lire aussi sur Bhmag :

  • yalefe dit :

    Si déjà les SSD pouvaient être un tout petit plus bordables d’ici 2011 ça serait déjà formidable…

    ????????

  • SEB dit :

    abordables :o

    corrigé merci :)

  • gorgorgueu dit :

    et petite erreur dans le titre : SDD / SSD ;)

  • SEB dit :

    mais non :D

  • pepe_malin dit :

    Les prix diminuent tranquillement, mais c’est vrai que les capacités sont encore faibles vu le prix.

    D’un autre coté, un petit SSD (32/64Go) est largement suffisant pour mettre l’OS et quelques applications, non ?

  • Michel Merlin dit :

    En 1982, un DD c’était 12 pouces, une armoire, 5Mo, 25,000.00 EUR

    Un point de repère dans l’évolution des mémoires-disque : en 1982, en charge de la "moderisation" de l’informatique du service où j’étais, j’avais eu à acheter deux disques durs. L’UC, un SEMS (filiale de Bull), relativement modeste, moderne et compacte (les SEMS étaient destinés à l’info industrielle, ou technique comme nous), tenait dans une petite armoire (genre 1.80×0.60×0.60m), et avait pourtant 256Ko (ce qui semblait sans limite à l’époque).

    Les 2 DD faisaient chacun 5Mo (le nirvana ! nous n’avons même pas PENSÉ à la question de savoir si un jour on les remplirait) et coûtaient 150,000.00 Francs HT pièce (le prix alors d’une très belle voiture, genre Safrane neuve toutes options). Chacun tenait dans une mini-armoire, disons une commode. L’acquisition faisait l’objet d’un marché, avec réunions, commission, etc.

    Certes j’avais réduit au minimum pour garder nos ressources pour les "micro-ordinateurs" qui démarraient alors (mais en qui la hiérarchie ne croyait pas), des ITT pour le traitement de texte (50,000 FHT avec 2 lecteurs de disquettes de 260Ko) et des Tektronix et HP (bien plus chers car avec écrans graphiques, monochromes genre 80 caractères), mais les autres options restaient dans les mêmes plages (peut-être 10 ou 15Mo).

    Autre repère : la Bible fait de l’ordre de 5Mo (pour le texte seul). Un disque de portable actuel (500Go à 1To) fait donc 100,000 à 200,000 fois le texte entier de la Bible.

    Versailles, Tue 01 Dec 2009 11:18:15 +0100

Laissez votre commentaire

Actualités relatives

Toutes les actualités

Les Bons Plans de Bhmag

Dernières Actualités

Toutes les actualités

Derniers tests / dossiers

Tous les tests

Trucs & Astuces

Tous les trucs & astuces

Les derniers commentaires

Retrouvez-nous sur Facebook