Bhmag, votre magazine informatique en ligne

Test du boitier Xigmatek Midgard

  • Publié par Sebastien le 1 juillet 2009 à 08:34

L'intérieur du Midgard

Passons maintenant à  l’intérieur du boitier... Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous, l'alimentation vient prendre place en bas à gauche.

Plus dans le milieu, toujours en bas, on peut apercevoir l’emplacement du ventilateur (qui peut accueillir un modèle allant de 140 mm à 120 mm). Ils est situé à proximité de la cage à disques durs, dans laquelle il est possible de loger pas moins de cinq disques durs.
 


 

La cage à disques durs permet de placer et retirer des disques durs assez facilement. A noter que la ventilation y est assez bonne, permettant ainsi de garder les disques au frais, ce qui est loin d'être négligeable, lorsque l'on sait que certains HDD peuvent se révéler particulièrement chauds après plusieurs heures d'utilisation intensive.

Les racks pour les disques durs sont munis de patins en caoutchouc anti-vibration, permettant ainsi de réduire le bruit et les vibrations que pourraient générer des HDD véloces.
 


 

On regrettera malheureusement qu'il soit nécessaire d'utiliser un tournevis pour ajouter un disque dur au Midgard. Il faut en effet visser les disque dur à leurs racks pour les fixer au châssis. Les vis sont fournies, là n'est pas le problème... Mais on aurait pu espérer un système sans vis tel que celui employé sur le CoolerMaster CM-690 par exemple.
 


 

La cage à disques durs peut contenir jusqu'à cinq disques durs. Elle dispose d'origine d’un ventilateur soufflant de l’air frais dans la cage, mais pour augmenter le flux d’air il est possible de rajouter un ventilateur à gauche de la cage comme sur la photo ci-dessous. Il peut être fixé très facilement via deux vis à la cage à disques durs.
 


Nous pouvons voir ici la ventilation du sommet du boitier ainsi que celle de l’arrière.
 


On peut voir ici le système de fixation des baies PCI, qui ne paraît utile que pour de petites cartes (interrupteur de néons, rhéobus, port USB, etc.). Le système semble inapproprié pour une carte graphique par exemple, car la carte n'est pas suffisamment maintenu au châssis. A tel point que j’ai dû revenir à la bonne vieille méthode des boitiers qui date de 10 ans, à savoir : utiliser une vis pour fixer la carte graphique au boitier.
 


 


 

Cadeau BONUS : le fabricant fournit avec le boitier une sorte de rhéobus à fixer à l'arrière du PC. Il est équipé d'un potentiomètre qui permet de gérer trois ventilateurs. Grâce à lui, on peut réguler ses ventilateurs tranquillement, un vrai régal pour les gamers, pouvant ainsi mettre les ventilateurs à leurs vitesses maximales pendant un jeu puis redescendre la vitesse à la fin de celui-ci. Idem pour les bidouilleurs et les overclockeurs.

A noter qu'avec le boitier sont également fournis plusieurs ranges files qui se fixent dans le boitier. Il y a aussi des embouts prévus pour les trous des tuyaux de watercooling. Et pour finir, un bon nombre de vis comme vous pouvez le voir sur la photo :
 

 

A lire aussi sur Bhmag :

    Les commentaires sont fermés.

Laissez votre commentaire

Actualités relatives

Toutes les actualités

Dernières Actualités

Toutes les actualités

Derniers tests / dossiers

Tous les tests

Trucs & Astuces

Tous les trucs & astuces

Les derniers commentaires

Retrouvez-nous sur Facebook

Comparatif ADSL - Astuces Windows - Comparer les prix - Formation informatique