Bhmag, votre magazine informatique en ligne

Test du CooLink SWIF 801 et 1201

  • Publié par Sebastien le 27 avril 2006 à 11:57
  • Utilisation :

Les présentations étant faites, passons aux tests pratiques (l'installation d'un ventilateur dans un boîtier ne mérite pas forcément que l'on s'y attarde 3 pages). Nous avons pour cela pris le modèle 120mm et l'avons mis en remplacement d'un Antec de même dimension, sur un Thermalright XP120, censé refroidir un Pentium D 820, processeur pas forcément réputé pour son faible dégagement thermique....

Avec tous les ventilateurs du Xaser lancés à pleine puissance (l'avantage c'est que ça vous donne l'impression que vous vivez à côté d'un aéroport...), le SwiF 1201 n'a pas pu évacuer toute la chaleur dissipée par le Pentium D lorsqu'il était lancé en burn sur les 2 cores : les 80°C (température critique à laquelle nous avions décidé d'arrêter les tests afin d'éviter d'endommager le matériel) ont tout le temps été atteint, dans des délais variant de 30 secondes à 5 minutes. Bref, le SwiF 1201 n'est pas fait pour refroidir les processeurs (notez pourtant que c'était inscrit sur la boîte, mais il est vrai que le Pentium D est un peu « à part » du point de vue refroidissement, au vu de la chaleur dégagée). Nous ne parlons donc même pas d'overclocking.

Par contre, en ce qui concerne le silence, on peut dire que Coolink a vraiment fait du bon travail. A vitesse minimale, il est tout bonnement inaudible, couvert par le bruit de rotation des disques durs, c'est pour dire... Et à plein régime, il faut vraiment tendre l'oreille pour l'entendre ! D'ailleurs, cela n'est pas vraiment étonnant, quand on voit que le niveau sonore maximal est de 17 dBA, ce qui représente une intensité deux fois moins importante que l'Antec qui nous a servi de référence lorsqu'il est à vitesse minimale (délivrant dans ces conditions un niveau sonore de 20 dBA...).

Il en est de même pour le modèle 80mm, qui se fait encore plus discret à haut régime, pour un débit d'air moins élevé que le 120mm il va de soi.

  • Conclusion :

Bref, même s'ils n'offrent pas des performances de ventilation exceptionnelles (mais ce n'est manifestement pas leur but), ces ventilateurs pourront parfaitement s'insérer dans un boîtier afin de refroidir l'unité centrale, et ce dans un grand silence de fonctionnement. De plus, leurs prix (10 € pour le 801 et 12 € pour le 1201), soit à la hauteur de la concurrence – beaucoup moins silencieuse, sauront en convaincre plus d'un. Une bonne affaire en somme pour qui veut refroidir correctement son ordinateur en silence.

Notons enfin qu'il existe d'autres modèles plus puissants (90 m3/h, soit 53 CFM pour le modèle 1202), mais également plus bruyants (14-24 dBA).

A lire aussi sur Bhmag :

  • SpeedFan 4.51
    SpeedFan 4.51
    SpeedFan 4.51 est un programme de monitoring utilisé par de nombreux bidouilleurs et overclockers. Il permet de garder un oeil sur le voltage de votre CPU, sur la vitesse de...
  • Ginjfo publie un test de trois ventilateurs Noctua
    Ginjfo publie un test de trois ventilateurs Noctua
    Le site Ginjfo vient de mettre en ligne un dossier portant sur les ventilateurs Noctua NF-A15 PWM, NF-A14 FLX et NF-A14 ULN. Pour savoir ce qu'ils valent, rendez-vous sur ...
  • Insolite : un ventilateur pour iPhone !
    Insolite : un ventilateur pour iPhone !
    Nos confrères du site Akihabaranews.com ont dégoté ces derniers jours au Japon  un produit vraiment original. Le Dock Fan (c'est son nom) est un...

    Les commentaires sont fermés.

Laissez votre commentaire

Actualités relatives

Toutes les actualités

Dernières Actualités

Toutes les actualités

Derniers tests / dossiers

Tous les tests

Trucs & Astuces

Tous les trucs & astuces

Les derniers commentaires

Retrouvez-nous sur Facebook

Comparatif ADSL - Astuces Windows - Comparer les prix - Formation informatique