Jump to content
Forums BHmag.fr

Recommended Posts

Je l'ai déjà vu mais je regarde encore. Ca détend ... Idéal avant d'aller se coucher, il se passe quasiment rien :zarb:

Link to post
Share on other sites

Ah ?

 

Ben pourtant, Paris, je n'y habite pas, et je ne romance pas : c'est pourrit, plein de bagnoles, puant de pollution, sale, touristique, invivable tellement c'est cher (à moins d'avoir un boulot sur Paris), et une densité trop importante de personnes au mètre carré, des banlieues de merde, des mendiants à chaque coin de rue. C'est pas du rêve, c'est pas du cyberpunk, c'est la réalité.

 

Et pourtant, j'habite une ville importante...

 

La SF, Star Trek, Start Wars, le seigneur des anneaux, ça, c'est du rêve et du dépaysement. Mais Paris... restons sérieux... mis à part pour des étrangers, je ne vois pas Paris comme romantique, poétique ou issue d'un rêve. Non, c'est juste une grosse pomme pourrie, pour reprendre une analogie US (NY - big apple).

 

Richard,

Amer (seulement pour cette heure).

:frenchy:

Link to post
Share on other sites

Amélie Poulain, c'est le film nostalgique par excellence. Déjà, rien que par la magie du nom, on est replongé en enfance, avec le bol de chocolat au lait fumant.

 

Ensuite, l'histoire effleure avec une délicatesse rare les souffrances, les frustrations, les imperfections de chacun. Tous les personnages évoluent entre solitude et relation, ils sont en lien. Le seul à être brocardé, c'est le cynique.

 

La petite histoire cotoie l'Histoire sans jamais y être assujetie.

 

Cela fait un film d'une fraicheur ravigorante. Et peu importe les recettes, les ruses du réalisateur ou la construction scénaristique rigoureuse, elles servent bien souvent une poésie qui passe autant par les mots et les sons du quotidien que par l'image.

 

Une fusion si réussie que les autres sens se mêlent à la fête, et on peut presque sentir le délicat parfum des fleurs, la fraicheur de la pluie et le souffle du vent, le frisson qui court le long de la colonne vertébrale de l'héroine.

 

J'ai bien failli m'évanouir avec Amélie. C'est dire si, même lorsque le trait est forcé, il reste quelque chose d'authentique, de vécu, de ressenti, de partagé. Bref, Amélie, c'est de l'émotion, de la poésie, un optimisme qui rayonne sur la gravité de l'existence. Amélie, c'est la fête des sens.

 

Amicalement,

 

Adriatika

Link to post
Share on other sites

oui là Richard, c'est la crise de Parisphobite aigue !! :heu:

 

Je ne sais pas pourquoi... trop de télé ? ne connais pas bien la ville ? mauvaise expérience là-bas ?...

 

Je ne suis pas parisien et je n'y ai habité que 10 mois, mais j'y retourne 1 / 2 fois par an (pour du boulot et autre) et je trouve que c'est une très belles villes... Le problème est : la majorité des parisiens, mais pas la ville... Et puis on parle de Paris-centre, pas des courcives de St Denis à 2 h du mat. :ange:

 

PS: tu trouves que c'est trop cher ? Tu devrais venir voir à Londres :lol: !!

Link to post
Share on other sites

Tout à fait d'accord avec adriatika !

Ce film représente le paris dont tout le monde rêve ...propre, pas de voiture, de l'amour, un rêve quoi .

Son prochain est à 100 lieus de celui ci. très dramatique, ca va grave pleuurer dans les salles :ooo:

(Parce que c'était elle, parce que c'était lui...)

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...