Jump to content

Grammaire et orthographe ET politesse


Recommended Posts

exemples comme ça

 

en 98,quand je suis rentré au lycée(déjà tout ce temps),pour le lycée ou j'étais, un minimum d'une moyenne de 12 était demandé.

 

en 2000,ils sont descendu à 10 et aprés en 2002,à 7!!!!!!!!

 

 

Ce qui devient grave,c'est que aujourd'hui,plus un jeune ne lit plus(ou c'est trés rare) et néglige certaines choses(lire,reflechir sur le sens des mots ou d'une phrase)

 

c'est inquiétant.

 

Tiens,ça fait remonter le sujet ça.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 1k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

de toutes façons , l'education commence a la maison

si les parents s'en foutent pourquoi les gosses feraient un effort

j'ai 3 gosses et je fais le suivis des devoirs tout les soir ( a part samedi )

ma femme est prof et souvent elle travaille jusqu'a 2 voir 3 h du matin à preparer les cours

elle aime son metier , mais se creve pour pas grand chose , la plupart de ses eleves n'en n'ont rien à foutre de l'ecole

Link to comment
Share on other sites

reflechir sur le sens des mots ou d'une phrase)

Chose que toi-même, tu ne fais pas, d'ailleurs. J'en veux pour preuve :

 

plus un jeune ne lit plus

Double négation, donc cette phrase signifie "tous les jeunes lisent". :yais:

 

c'est inquiétant.

Effectivement : quand les donneurs de leçons font pire que ceux qu'ils critiquent, c'est inquiétant. :non:

La paille et la poutre, une fois de plus. :lol:

 

 

 

(Attention : ce post contient de l'humour)

Link to comment
Share on other sites

plus un jeune ne lit plus

Double négation, donc cette phrase signifie "tous les jeunes lisent".

Il a voulu écrire "Aucun jeune ne lit plus".

Ton raisonnement est faux, car il n'y a qu'une négation (ne ... plus = 1 négation ; aucun ... = 1 négation), et "Aucun jeune ne lit plus" signifie donc "Plus aucun jeune ne lit." (ce qui aurait été une tournure plus élégante et sans équivoque.

 

Fin du cours. ;-)

Link to comment
Share on other sites

Ben non. Mon raisonnement est juste et c'est le tien qui est faux, car tu as omis de prendre en compte le premier "plus".

- "plus un jeune" = première négation

- "ne lit plus" = seconde négation

 

Autrement dit, "plus un jeune ne lit plus" = "aucun jeune n'a cessé de lire" = "tous les jeunes lisent".

 

CQFD.

 

 

-->Edit<--

 

Accessoirement, "aucun jeune ne lit plus" est également une double négation, mais l'usage a fait que l'on considère qu'il s'agit d'une simple négation, le "plus" final servant ici à intégrer l'idée de passé : "avant, les jeunes lisaient, mais ce n'est plus le cas".

 

 

En plus, tu te contredis en affirmant qu'il n'y a qu'une négation, alors que dans ta parethèse, tu en cites bien deux. :lol:

Link to comment
Share on other sites

Enfin, on aura quand même bien compris quel message Jojo souhaitait faire passer. Aucun jeune ne lit plus, ils sont tous bien trop occupés à s'y retrouver (au lit hi hi). Résultat, aucun jeune ne participe à ce forum de vieux c...

Link to comment
Share on other sites

aucun jeune ne lit plus=tout les jeunes lisent

+1 pour jamic

Faux et archi-faux !!!!

 

Un exemple : "Aucun américain n'est plus capable de distinguer un bordeau d'un bourgogne."

 

çà y est ? tu vois mieux, là ?

 

:roll:

Link to comment
Share on other sites

La règle de la double négation ne s'applique pas aux formules privatives.

Si. Exemple typique et journalistique : "vous n'êtes pas sans ignorer". :roll:

 

C'est uniquement dans le cas de l'association des mots "aucun" et "plus" qu'elle peut ne pas s'appliquer (cf l'Edit de mon post précédent).

Link to comment
Share on other sites

Exact, j'ai simplement oublié le smiley rigolard après cette affirmation... Et faux en même temps, si mes neurones fonctionnent encore un tant soi peu.

 

Les hommes n'ont plus faim

Aucun homme n'a plus faim

Aucun homme n'a encore faim

 

Cependant, il me souvient de ces débats : "Nul ne peut ignorer la Loi" qui font encore se tordre de rire les étudiants dans les amphis.

 

Aucun citoyen ne peut plus ignorer la loi ! C'EST UN ORDRE.

Link to comment
Share on other sites

Ah DataWolf,

 

Ta page traitant des bizarreries de la langue est un bain de jouvence. Encore est-ce là la noble ambiguïté du Français. Je me souviens que l'on avait coutume, par provocation adolescente, d'y adjoindre la grossiereté des absurdités littéraires trouvées ici et là, et synthétisées par :

 

- Un jour, c'était la nuit, je lisais un livre fermé à la lueur d'une bougie éteinte... and so on.

 

Bon, en attendant, ça fait du bien, je séchais sur un apairage de lampes. La barbe.

Mais il est temps d'y retourner...

 

A suivre ?

Link to comment
Share on other sites

Adriatika, il ne faut pas comprendre syntaxe et sémantique :

- "j'ai pas vu marche" est syntaxiquement incorrect

- "je mange des marmottes roses" est sémantiquement erroné

 

Vivent l'Anglais et l'Allemand ("No student reads more" et "Kein Student liest mehr" ne permettent aucune interprétation).

Link to comment
Share on other sites

l allemand est une langue de regle (comme les math) .

 

je suis un jeune, je participe a BH, en essayant de faire le moins de fautes possibles et je lis : le jour des fourmis :yais:

Link to comment
Share on other sites

Un jour, c'était la nuit. Alors que j'étais assis sur un banc de pierre en bois, lisant mon journal plié en quatre dans ma poche à la lueur d'une bougie éteinte, je vis un bruit. Je monte à la cave, je descends au grenier et là, que vois-je : des nègres tout blancs qui deterraient des morts pour les manger vivants. Armé de peur et tremblant de courage, je fis feu de mon sabre, et d'un coup de pied lancé d'une main sure je leur éclatai le ventre au milieu de la figure.

Link to comment
Share on other sites

Un jour, c'était la nuit. Alors que j'étais assis sur un banc de pierre en bois, lisant mon journal plié en quatre dans ma poche à la lueur d'une bougie éteinte, je vis un bruit. Je monte à la cave, je descends au grenier et là, que vois-je : des nègres tout blancs qui deterraient des morts pour les manger vivants. Armé de peur et tremblant de courage, je fis feu de mon sabre, et d'un coup de pied lancé d'une main sure je leur éclatai le ventre au milieu de la figure.

C'est terrible :yais:

Link to comment
Share on other sites

Please sign in to comment

You will be able to leave a comment after signing in



Sign In Now
 Share


×
×
  • Create New...