Jump to content

Richard

Members
  • Posts

    2,008
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Richard

  1. Que FT se sépare de son réseau pour simplement faire du service, et laisse la gestion de la boucle locale à un organisme plus "neutre" vis-à-vis des divers fournisseurs d'accès. Comme par exemple ERDF pour EDF, ou RFF pour la SNCF. Parce que ce fameux réseau téléphonique cuivré, il a tout de même été construit avec nos impôts, et c'est aujourd'hui une rente mensuelle tombant droit dans l'escarcelle d'une entreprise privée.
  2. Nombre d'abonnés à la mi-2009 : 8.7 millions d'abonnés chez Orange 4.2 millions pour Free + Alice 3.9 millions pour SFR Comme vous pouvez le voir, notre principal concurrent est SFR (et non Orange). Je laisse Alice de côté, son rachat étant encore récent, les soucis ne sont pas encore tous digérés (mais il y a déjà de l'amélioration). Chez Free l'offre est unique, il n'existe pas d'offre "pro" avec garantie de temps de rétablissement. Pour cela, il serait nécessaire de détenir son propre réseau, et non passer par un concurrent (d'où la grosse bêtise du gouvernement : pourquoi ne pas avoir crée un organisme indépendant pour la gestion du réseau téléphonique ?). Moi non plus, je ne suis pas d'accord avec mon affirmation, pas aujourd'hui. Mais en avançant dans le temps, je suis persuadé que ce sera le cas. Sinon, actuellement, je trouve que les plus sérieux dans la gestion des dossiers comme sur le terrain sont Free et Orange. Mais on peut facilement m'accuser de parti pris, alors j'ai mis tout le monde dans le même sac. Et je dois reconnaître que depuis le rachat de 9T par SFR, mis à part quelques couacs (comme partout), ils ont l'air plus efficace. Le problème chez *tous* les FAI reste le gros point noir de la hotline. On y trouve de bons interlocuteurs, concernés et consciencieux, faisant parfaitement leur travail, mais aussi des pauvres tâches incapables de comprendre ce qu'on leur dit (et mes pensées se tournent plutôt vers les plateformes délocalisées). Alors résoudre un problème, laissez-moi rire... Une fois qu'on a passé le barrage, ou qu'on tombe sur un interlocuteur valable, ça se passe beaucoup mieux. Cf. ce que je disais au-dessus concernant les plateformes d'assistance téléphonique. Par contre, c'est faux de dire que sans téléphoner, ça va se rétablir "tout seul". Et comment ? par l'opération du saint-esprit ? Non, pour la résolution d'un problème, il faut déjà que le FAI soit au courant qu'il y en est un, et si vraiment c'est un gros souci, qu'il y est RV avec un technicien, puisque c'est généralement après son passage qu'on a des informations techniques plus précises en vue du traitement du dossier. Si ça revient "tout seul", c'est que le problème n'est pas vraiment réglé, ou qu'une bonne âme est passée par là sans le vouloir... ;)
  3. Voilà, pour des pannes aléatoires, on vient d'avoir encore une amélioration (depuis hier, je ne sais pas si c'est définitif ou simplement en phase de test), ce qui fait maintenant passer le délai à 2 semaines, sauf cas particuliers (auquel cas on repart sur les 3 semaines standard). Pour les pannes franches, on ne sait pas encore (mais en théorie, il va également y avoir un gain, peut-être moindre, mais un gain tout de même). Et pour des échanges de matériel défectueux, la plupart des techniciens itinérants seront maintenant capables de remplacer sur place, lors de l'intervention à domicile. Quand je vous le disais que ça progressait dans le bon sens chez Free ! ;) Note : cela reste informel, car cela se met doucement en place. Je suppose qu'un communiqué sera fait par la suite.
  4. Oui, ça arrive souvent. Problème d'oxydation la plupart du temps. Ou un vieil élément électronique (ou mécanique, comme une sonnette) encore câblé sur le réseau téléphonique. Mais s'il passe chez toi (cela doit être un prestataire FT), c'est sûrement pour vérifier la continuité de ligne du point A (le NRA) au point B (ton domicile). Comme tu es en non-dégroupé, tu es câblé sur des équipements FT loués (et non Free, sinon tu serais en dégroupage). Du coup, ton seul interlocuteur reste Free, mais à nous d'envoyer par la suite les interventions auprès de FT. Je pense que c'est un "gamot" en cours. Personnellement, je mise sur une résistance à un endroit de la ligne, type oxydation, mauvais serrage ou vieux bout de câble à remplacer (au sous-répartiteur ou au point de concentration). ;)
  5. Les FAI ne sont pas non plus exempts de défauts, notamment concernant les interlocuteurs téléphoniques, qui ne sont pas tous au même niveau, ou qui ne percutent pas, enfermés dans leur script (flagrant pour certains qui ne savent clairement pas ce qu'ils font), ou encore la gestion administrative des dossiers parfois un peu lente. Avoir un technicien sous la main, ça aide, c'est sûr. C'est pour cette raison que depuis 2004, le groupe Iliad, via sa filiale Protelco, n'a cessé d'améliorer ses services à domicile, grâce aux techniciens itinérants et à l'assistance technique de proximité. Les efforts portent progressivement leurs fruits, on le ressent au contact des clients. On ne parle pas de changement de ligne, mais de mutation. Il y a plusieurs paires dans un câble, il suffit de changer de paire pour assurer un meilleur service (quand il reste des paires disponibles, bien entendu). FT n'a pas besoin de faire des travaux de voirie ou de tirer un nouveau câble, dans la plupart des cas. On mute à un bout, on mute à l'autre, on mets à jour la 42C, et basta ! pas compliqué, et tout le monde est heureux (en plus, on leur paie, leur ligne, que je sache !). Mais je répète : une ligne dans les normes de continuité *électrique* n'est pas forcément suffisante pour assurer une bonne qualité de transmission du signal ADSL. C'est bien beau d'avoir la tonalité sans défaut, encore faut-il avoir le signal ADSL sans défaut. Et c'est là que le bât blesse. Je n'ai jamais dit qu'elle venait toujours d'un problème lié à un pb de boucle locale. Je réagissais à cette phrase de Datawolf : "Orange : oui, cher, mais est-ce eux les escrocs, ou bien les autres, finalement ?", en tentant d'expliquer la manière de procéder lors de la résolution d'un souci sur la boucle locale, car c'est le genre de phrase énervante qu'il ne fait pas plaisir de lire, sachant qu'en tant que technicien itinérant, on se démène derrière pour rétablir un client. Vu notre procédure, si le technicien itinérant n'a pu résoudre le problème chez le client, il a de très grandes probabilités pour que ça vienne de la boucle locale FT (aujourd'hui, 50% de mes RV, pour vous faire une idée). On teste d'abord les points de terminaison : - on effectue un test sur les DSLAM, côté FAI (salle de dégroupage) afin de voir si le signal est correct à la sortie de l'équipement - on vérifie l'installation et/ou le matériel du client afin de s'assurer de son bon fonctionnement - on pré-localise le défaut si la panne est franche (et que nous ne sommes pas sur un partiel) Ensuite, si cela ne vient pas de notre équipement, ni de l'installation client, forcément, par élimination, il reste ? Gagné : la boucle locale FT ! Va dire ça à FT ! note : je parlais d'une panne franche au niveau de la boucle local, je préfère préciser. Et en plus, on a réussi à réduire au fil des années. Je me souviens qu'en début 2006, on comptait en mois, et non en semaines. On est obligé d'effectuer quelques actions avant de résoudre le problème : - constat du souci et identification, voire résolution du problème (hotline normalement) - pour les cas techniques plus ardus, envoi d'un technicien à domicile - test de nos équipements (position du client OK ou HS) - si le défaut vient de la boucle locale, 1er gamot (intervention FT seul) - ils ont un certain délai à respecter - - cela persiste ? un 2nd gamot - encore un autre délai - - enfin, si à l'issu des 2 gamot, le pb n'a pas été réglé, alors expertise - compter 1 semaine après le 2nd gamot - Alors parfois, c'est un truc con, genre 2 fils débranchés ou une inversion de câblage, et c'est réglé en 3 jours. Parfois, c'est plus compliqué, cela peut être une erreur administrative, une erreur technique, un défaut peu évident à identifier, et là, ça prend du temps. En gros, une panne franche sur la boucle locale est généralement réglée en 3/4 jours à partir de la demande de gamot, si le prestataire de service FT a bien pris son café, et que c'est un gars consciencieux (pas un charlot). Il m'est cependant déjà arrivé d'aller en expertise (donc forcément 2 vérifications de ligne), et de démontrer que : - la paire n'était pas branché côté FT au niveau du NRA - la paire était au mauvias endroit au point de concentration Donc, 2 erreurs, ce qui donne une idée de la qualité des "vérifications" effectuées. Et je ne jette pas la pierre aux techniciens FT, loin de là. Eux aussi "subissent" leurs propres prestataires, mais ils n'ont droit de rien dire à leur hiérarchie, sinon ils se font taper sur les doigts. Il ne semble y avoir aucune démarche d'évaluation qualitative des entreprises prestataires chez FT, contrairement à ERDF par exemple, où ils ne renouvellent pas leurs contrats avec les incompétents, *eux* ! Enfin, les relations FAI <> FT sont compliquées, mais elles semblent s'améliorer avec le temps, pour le bonheur de tous. Ce qui est étrange, c'est que dans certaines régions, les relations professionnelles sont efficaces, et dans d'autres, on a l'impression d'avoir à faire à des autistes.
  6. Merci. :) Je ne sais même plus comment tordre le cou aux légendes et autres rumeurs. Les faits sont pourtant simplissimes : il n'y a qu'un réseau en France, celui de France Telecom, autrement appelée "boucle locale". Les FAI (tous, sauf Numéricable) louent leurs lignes à des tarifs de gros. Le gouvernement à fait l'erreur de ne pas créer un organisme de gestion indépendant (type erdf pour l'edf, par exemple). Du coup, vu la vétusté du réseau, lorsque des problèmes surviennent sur la boucle locale, les FAI (même Orange) font appel à FT pour le dépannage. Une procédure se met en place, résolution d'une panne *franche* : compter 1 à 3 semaines. Le réel problème, c'est quand on tombe sur une panne erratique (pertes de synchro aléatoires, fluctuation du débit, etc.). FT doit aux FAI une continuité *électrique* de ligne. C'est-à-dire que si FT balance une ligne fictive, que la tonalité est bien présente chez l'abonné et que la ligne ne sort pas des normes (défaut capacitif, résistance, mise à la terre, etc.), ce qu'ils nomment une ligne "bonne aux essais" (BAE), alors ils considèrent ne rien nous devoir et ne feront aucun effort. Pourtant, on peut avoir des lignes "BAE", mais sur lesquelles le signal ADSL passe mal. Une simple mutation en distribution ou en transport (selon le cas) permettrait souvent de résoudre le souci. C'est une action informatique dans la BDD FT (la fameuse 42C), et un changement physique qui ne nous coûte rien (10 mn de temps max.). Résultat : - le client ne sera pas rétabli - l'expertise est perdue, le FAI paie FT dans le vent - le FAI perd en crédibilité Vous comprenez alors pourquoi les FAI hésitent ensuite à engager certaines actions si la panne n'est pas franche. Alors la mauvaise volonté, je sais d'où elle vient : des cadres FT et de leurs "instructions de couloir" (on vous fait comprendre que vous avez tout intérêt à agir de telle manière plutôt que telle autre). Parce que sur le terrain, entre techniciens FAI <> FT, on s'entend plutôt bien. Ensuite, comme dans toute entreprise, vous avez des personnes qui font preuve de *conscience professionnelle*, et les charlots. Alors que vous preniez Free, Alice, Orange, SFR, c'est du pareil au même au niveau des délais de réparation. Il n'y en a pas un de meilleur que l'autre, même pour Orange/FT. En effet, avant, les techniciens de l'un et l'autre se connaissaient bien, ça aidait pour dépanner. Maintenant, avec l'appel massif à la sous-traitance et les départs en retraites, les anciens sont remplacés par des petits jeunes qui n'ont plus de contacts avec FT, et Orange se retrouve de plus en plus dans le même cas de figure que n'importe quel autre FAI (ce qui nous fait doucement rigoler, soit dit en passant). M'enfin, je vous comprend, je réagissais également comme vous, avant de connaître l'envers du décor. PS : pour ton défaut, tu ne m'as donné aucune information (type d'offre, NRA, caractéristiques de ligne, n° géographique), d'autant qu'il ne m'est pas possible d'intervenir directement (juste consulter le dossier). Allez, je vais équilibrer : - tous mes voisins sont passés chez Free (tu m'étonnes, avec un tech à portée de main...) -> aucun souci - tous mes amis sont passés chez Free (même raison) -> un souci, réglé en 3 jours après mon intervention - les amis de ma mère sont passés chez Free (idem) -> aucun souci Bref, chacun peu donner son expérience personnelle, mais elle n'est en aucun cas représentative à l'échelle nationale. Voilà, je pense avoir éclairci quelques clichés et pourfendu quelques lieux communs.
  7. Exactement. Une seule prise sert : celle où est branchée la freebox. Le téléphone est alors branché au dos de cette dernière, les autres prises restent inutilisées (si on laisse d'autres combinés branchés, cela dégrade la qualité du signal). S'il veut plusieurs combinés dans différentes pièces, il doit alors acheter des combinés DECT (généralement vendus par 3). La base principale se branche au dos de la fbx, et les bases satellites n'ont besoin que d'une prise électrique. En freebox only comme pour le dégroupage total, tu n'as pas de tonalité en branchant directement un téléphone sur la prise.
  8. Je reviens donc à la question : - est-il en IPADSL : il conserve sa ligne FT (présence de tonalité sur la prise) + un abonnement chez Free ? - est-il en IPADSL nu : il a son abonnement chez Free uniquement (tel + net via la freebox) ? Dans le 1er cas, il faut effectivement des filtres ADSL sur chaque prise utilisée. Dans le second, il n'y a plus de tonalité sur ligne analogique classique, donc pas besoin de filtre, et on ne branche que la fbx sur une prise, en laissant les autres vacantes. Pour son installation, tout dépend de la manière dont le câble d'entrée de poste (arrivée de FT au sein du domicile) est placé. Le mieux pour le signal ADSL est toujours de simplifier son installation au maximum : virer la balise RC, brancher en direct de l'entrée de poste sur sa prise utile avec un câble téléphonique torsadé, cuivre unique (pas cette merde bas de gamme de multi-brins plat).
  9. Heu... erreur classique du débutant : il a bien branché son téléphone au dos de la Freebox, et non sur la prise ? ;)
  10. De ce que j'ai pu vérifier, du côté administratif, tout à l'air OK de notre côté. Je ne peux rien interroger de plus, puisqu'il est bien en non-dégroupé (donc sur eqt FT). ;)
  11. Salut Seiyar, Au niveau des caractéristiques de lignes théoriques, j'ai vu largement pire. Il est dans la moyenne haute, mais dégroupé chez Free, ça passe sans souci sur ce type de ligne. Hélas, sa zone ne semble pas être dégroupée. Il doit donc probablement être en "adsl nu", il passe donc par les équipements de France Télécom loués. Si le souci persiste d'ici 2/3 jours, qu'il n'hésite pas à appeler pour ouvrir un ticket d'incident, afin de déclencher une intervention de FT sur la ligne (un "gamot" - guichet automatique de maintenance opérateur tiers -). En gros (dans les 2 cas, on loue toujours la boucle locale FT): - ligne dégroupée (total ou partiel - eqt Free) : un technicien itinérant intervient si la hotline n'est pas en mesure de de régler le pb. - ligne non-dégroupée (IPADSL ou IPADSL nu - eqt FT) : FT intervient à la demande de Free Pour son cas (non-dégroupé), soit il est : - en IPADSL : il conserve sa ligne FT (présence de tonalité sur la prise) + un abonnement chez Free, mais il reste relié sur des eqt FT. - en IPADSL nu : il a son abonnement chez Free uniquement (tel + net via la freebox), mais il reste sur des eqt FT. Voilà. J'espère t'avoir correctement renseigné. :)
  12. Je n'ose même pas essayer d'imaginer le niveau de frustration de l'individu. Le mec est conscient de son environnement depuis 23 ans, sans pouvoir communiquer, et il ne peut même pas mettre fin à ses jours. Être en prison dans son propre corps, l'horreur totale.
  13. Bonjour, 1° n'utilise pas les programmes Windows par défaut, et prend un logiciel adapté comme xnview 2° la question manque de clarté 3° installe Mozilla Thunderbird, bien plus efficace que Outlook
  14. Salut, Vu la demande particulière, je te conseillerais de faire un tour chez Selectronic ou Gotronic. Bonne journée.
  15. Ce n'était donc pas un problème de freebox, mais un problème IBM : interface bureau/machine ! :-P
  16. Si tu achètes la version entreprise ou supérieure de Windows 7, tu auras également l'accès a Virtual PC + XP mode, qui permettent de virtualiser un Windows XP dans une fenêtre sous Seven, pour peu que tu aies le processeur capable de le faire (tous les processeurs récents le font). Je l'utilise déjà depuis un moment, et c'est très efficace. Ainsi, plus de problème avec les anciens logiciels.
  17. Mais oui... et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'allu' ! ;-) Tu pourras lui dire que son voisin s'est foutu de sa pomme. Le signal ADSL passe par le réseau de France Telecom, ce qu'on appelle la "boucle locale". Donc, du NRA jusqu'au domicile, c'est une seule paire de cuivres, ce qui explique qu'une personne peut avoir un problème et pas son voisin. C'est du filaire pur (fibre optique + cuivre). Donc l'antenne qui créerait des déconnexions, ça me fait doucement rigoler. Quand on a une panne impactant plusieurs lignes, c'est généralement soit une panne sur les équipements (DSLAM), soit une pelleteuse qui a coupé un câble de transport FT. Un orage peut également cramer les lignes, bien que ce soit plus exceptionnel. Ensuite viennent divers phénomènes prévus pour te pourrir la vie sur une ligne ADSL : l'électricité statique, les ondes électro-magnétiques, l'oxydation, le mauvais contact, etc. On a déjà eu le cas d'un moteur d'ascenseur mal isolé qui coupait toutes les connexions en passant dans les étages, par exemple. Ou dernièrement, une petite vieille avec une chaudière qui, quand elle se déclenchait, perturbait la ligne du voisin et lui faisait sauter sa connexion (va expliquer ça à mémé qui s'en cogne d'internet, et qui ne comprend pas en quoi sa chaudière embête le voisin...). Ces perturbations extérieures sont une vraie plaie à détecter et à corriger. La plupart du temps, elles sont dues à un transformateur de courant électrique mal isolé, avec un composant foireux. Une alimentation qui siffle n'est pas bon signe, par exemple. Mais en ce qui concerne ta copine, plutôt que de partir sur des cas particuliers, je penserais plus à un défaut type oxydation ou mauvais contact sur la ligne FT, c'est bien plus commun. :-)
  18. J'ai dû utiliser google map pour repérer les lieux. ;-) Nous avons bien nos équipements sur le NRA concerné. Elle doit être en DGP Partiel. Donc, elle nous téléphone et "exige" un RV avec un technicien itinérant (je dis "exige" parce qu'il faut parfois insister lourdement avec certains interlocuteurs de la hotline). Elle peut également passer par l'application "tchat" dans la rubrique assistance.
  19. Si. Il est toujours possible de les récupérer, mais entre temps, il y a eu du progrès (SATAII + AHCI). Pareil que plus haut, je te conseillerais de passer par un assembleur pour monter ta machine, tu auras un meilleur rapport qualité / prix.
  20. Salut, Quelle région + ville ? Si elle est en DGP Partiel, il faudra appeler la hotline (ou passer par le tchat) pour exiger le passage d'un technicien itinérant. L'interlocuteur sera obligé d'énumérer les conditions de facturation avant de prendre le RV. En gros : - 69 euros si on a sué sang et eau, que ça nous a pris 2 plombes et qu'en plus le freenaute nous fait la gueule (lol). - 49euros si ça vient de l'installation téléphonique au domicile, d'un mauvais branchement, ou d'une cause liée au client. - rien si c'est un problème extérieur en relation avec le réseau FT, ou si ça vient du matériel (sauf détérioration ± volontaire). Pour les horaires, ce sont des créneaux de 2H, généralement : 10H-12H, 11H13H, 14H-16H ou 16H-18H du lundi au vendredi, mais ça dépend des secteurs. Sur une ligne IPADSL, elle reste sur des équipements loués, on dépêche simplement un agent FT. Les techniciens itinérants n'interviennent presque pas (sauf peut-être dans la campagne profonde, et encore...). Mais il faut toujours appeler la hotline pour lancer les interventions nécessaires. Bonne journée.
  21. Sur mon premier message, j'ai utilisé le 2nd degré, en grossissant volontairement le trait au point que ça en fasse des clichés concernant les Mac Users, mais je vois que cela a été mal pris. Il est vrai que j'ai également appuyé là où ça fait mal (le côté "fan trendy" est indéniable, même s'il ne s'applique pas à tous). En fait, Mac ou PC, c'est une question de choix personnels, et du coup, je m'en tamponne un peu le coquillard, tant que Apple ne devienne pas omniprésent au niveau des machines personnelles. Et ce pour une raison de taille : éviter l'enfermement dans du propriétaire et n'avoir aucune maîtrise sur les systèmes, formats, etc. Quant à la comparaison : Pour répondre, je ne me mettais pas à la place de Mde Michu, qui se fera toujours enflée quelle que soit la marque, mais bien à celle du passionné d'informatique qui s'interrogeait (à raison) sur un forum hardware. Donc, logiquement, je comparais avec un PC acheté en pièces détachées et assemblé chez soi. Et ça tombe bien, je viens de refaire ma configuration, on va pouvoir comparer la différence de prix réelle : Donc, je persiste et je signe : un PC reste bien moins cher qu'un MAC. Même en ajoutant un écran 22" ou 24", on va dire 300€ (sachant qu'un bon écran 22" est moins cher), on reste toujours à un prix inférieur à Dell ou à Apple, malgré le choix de composants de qualité au moins équivalente : un boitier silencieux dans la tranche haute des tarifs, une alimentation et une CM haut-de-gamme, 2 disques durs de 640 Go, et une CG un cran au-dessus de celle des configurations exposées. Une configuration homogène, dont les pièces ont été choisi en gardant en tête le rapport qualité/prix. Bref, je reviens sur les 2 points sur lesquels je ne suis pas 2nd degré : - les Mac sont plus chers que les PC à efficacité équivalente. - Les produits Apple sont verrouillés, les utilisateurs sont condamnés à acheter Apple. Et pour moi, ces raisons ont suffisamment de force pour influencer ma décision d'achat. Pour finir, je tiens simplement à dire qu'il n'existe pas que Windows sous PC, et qu'on peut donc s'en tirer pour rien question licences, en utilisant des alternatives dans le domaine des logiciels libres (donc ouverts). Les formats propriétaires et les brevets logiciels sont la plaie de l'informatique. Je vais terminer sur le principal avantage du MAC : son système et son ergonomie générale. Déjà, c'est une base Unix/BSD, donc fiable, stable, réactif. Rien à redire là-dessus. Les utilisateurs MAC aiment se servir de leur outils sans tenter de le comprendre, ils veulent du clef-en-main, et c'est réussi à ce niveau.
  22. Qu'est-ce que tu veux attendre d'un modo ? Qu'il fasse son boulot et qu'il montre l'exemple ? :D
  23. J'adore l'euphémisme ! Rien que pour cette raison + le fait qu'un Mac reste toujours plus cher qu'un PC à efficacité équivalente, je n'en achèterais jamais. J'en ai déjà testé, il y a fort, fort longtemps, et je n'ai jamais compris ce que les gens trouvaient aux MAC, mis à part une accessibilité immédiate pour les personnes ne souhaitant faire aucun effort de compréhension concernant la manière dont fonctionne leur outil informatique. Ces personnes veulent du "prêt à l'emploi" le plus intuitif possible sans jamais se creuser les méninges. Il y a aussi une forte population de citadins "branchouilles" pour qui le fait d'avoir un gadget Apple priceless reste très "trendy". Bref, des tocards happés par les phénomènes de mode et la sainte parole du grand Steeve. Ah oui, j'oubliais ! Avec les MacUsers, tu risques également d'entrer dans une secte au gourou charismatique, et si tu émets une opinion contraire, tu iras rôtir sur un bûcher en place publique, une horde de fan-addicts t'invectivant et te jetant des pierres au saint nom d'Apple et de son patron 3 fois béni, le grand dieu "Steeve Jobs". Le pire, c'est qu'on te forcera à manger des pommes, et uniquement des pommes. Fini les poires, pêches, abricots ! ;)
  24. Bonjour, Il te faut l'adresse FTP du serveur sur lequel tu comptes héberger ton site (espace généralement gratuit chez ton FAI, à activer), ainsi que ses identifiant et mot de passe. Ensuite, tu renseignes Dreamweaver (ouun client FTP quelconque) avec ces informations, et tu pourras "uploader" sur ton espace. Si la fonction est grisée, c'est qu'à mon avis les informations nécessaires n'y sont pas. Bonne journée.
  25. Sachant qu'il est nécessaire de posséder des outils indispensables comme : - des relations sociales - du bagou - du sang-froid - de la discrétion - un cerveau Avant même de penser à des outils de programmation ou a des langages plus ou moins évolués (Assembleur, C++, etc.) C'est mal barré pour lui... :) Note : d'autant que s'il ne comprend / n'écrit déjà pas un français correct, je ne m'imagine même pas en programmation, ou tout doit être clair et limpide pour s'y retrouver. Remarquez, on rigolerait bien 5mn avec les commentaires.
×
×
  • Create New...