Jump to content

vos blagues les plus pourries


Recommended Posts

  • Replies 2.2k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

J'étais heureux. Ma petite amie et moi sortions ensemble depuis

déjà plus d'une année, et ainsi nous avons décidé de nous marier.

Nos parents nous ont aidés de tous les côtés, nos amis nous ont

encouragés. Et ma petite amie ? C'était un rêve !

 

Il y avait seulement une chose qui me tracassait beaucoup et cette

chose était sa plus jeune soeur...

 

Ma future belle soeur avait vingt ans, portant mini jupes serrées et

des chemisiers tombants. Elle se penchait régulièrement vers le bas

quand elle était près de moi. J'avais ainsi une vue plaisante de ses

sous-vêtements. Cela était évidemment délibéré. Elle ne l'a jamais fait

quand elle était près de n'importe qui d'autre.

 

Peu avant le grand jour, la petite soeur m'a appelé et m'a demandé de

venir pour vérifier les invitations de mariage. Elle était seule quand

je suis arrivé. Elle m'a chuchoté que bientôt j'allais être marié, et

qu'elle avait des sentiments et du désir pour moi, désirs qu'elle ne

pouvait et ne voulait pas surmonter !

 

Elle m'a dit qu'elle voulait me faire l'amour juste une fois avant que

je sois marié avec sa soeur. J'étais totalement choqué et ne pouvais pas

dire un mot!

Elle a dit, je vais en haut dans ma chambre à coucher. Si tu veux passer

à l'acte, tu peux monter et me prendre ! J'étais assommé, gelé. Je l'ai

observée monter les escaliers. Quand elle a atteint le dessus, elle a

enlevé sa culotte et me l'a jetée en bas des escaliers.

 

Je me suis tenu là pendant un moment, puis j'ai finalement tourné en

direction de la porte. J'ai ouvert la porte et j'ai fait un pas hors

de la maison. J'ai marché directement vers ma voiture.

 

Mon futur beau-père se tenait dehors...

 

Avec des larmes dans ses yeux il m'a étreint et dit : Nous sommes très

heureux que vous ayez passé notre petit test. Nous ne pouvions pas

penser à un meilleur homme pour notre fille. Bienvenue dans la famille !

 

 

 

 

La morale de cette histoire ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gardez toujours vos préservatifs

dans votre voiture !

Link to comment
Share on other sites

Un jeune curé, très angoissé, et après avoir été incapable de

> prononcer un mot le jour de son premier sermon, demande conseil à

> l'Archevêque, histoire d'être à la hauteur pour le dimanche suivant.

Ce dernier lui conseille de verser quelques gouttes de vodka dans un

> verre d'eau pour être un peu plus détendu.

 

Le dimanche suivant, le jeune curé se sentit si bien qu'il aurait pu parler n'importe où. Sauf que, de retour à la sacristie, il trouve une lettre de

> l'Archevêque :

 

"Mon Fils,

> La prochaine fois, mettez quelques gouttes de vodka dans de l'eau ,

> et non pas quelques gouttes d'eau dans la vodka. Je vous fais part de quelques observations afin que ce que j'ai vu aujourd'hui ne se reproduise pas :

1) Il n'y a nul besoin de mettre une rondelle de citron sur le bord

> du calice.

> 2) Evitez de vous appuyer sur la statue de la Sainte Vierge et surtout, évitez de la serrer dans vos bras et de l'embrasser.

> 3) Il y a 10 commandement et pas 12.

> 4) Les apôtres étaient 12, pas 7...et aucun n'était nain !

> 5) Nous ne parlons pas de notre Seigneur Jésus-Christ et de ses

> apôtres comme de "J.C & Co.".

> 6) Vous ne devez pas parler du Pape en disant "le Parrain".

> 7) Ben Laden n'a rien à voir avec la mort de Jésus.

> 8) L'eau bénite est faite pour bénir et non pas pour se rafraîchir

> la nuque.

> 9) Ne célébrez jamais la messe assis sur les marches qui mènent à

> l'autel.

> 10) Les hosties ne sont pas des gâteaux apéritifs à consommer avec

> le vin de messe.

> 11) L'initiative d'appeler les fidèles à danser était bonne, mais pas celle de faire la chenille dans toute l'église.

> 12) L'homme assis près de l'autel, auquel vous vous êtes référé comme le "travelo en jupe", c'était moi !

 

Sincères salutations, l'Archevêque"

Link to comment
Share on other sites

une blague pourrie ?

 

bon ...

 

Kes ki est long, dur et sec en entrant et mou et mouillé en sortant ?

 

:dingue:  :/  :fume:  :cool:

 

 

:voila:

 

bin c un ChewingGum !  :(  ok je sors

dans le meme genre : long ,dur , avec le bou rouge et pret a s enflamer ??

 

reponse : une allumette !

Link to comment
Share on other sites

>Mustapha a acheté une maison voisine de celle d'un notaire.

>> > >> > Lorsqu'ils font connaissance, Mustapha dit à son voisin : " Belles

>> > >>maisons,

>> > >> > n'est-ce pas, mais la mienne vaut le double de la vôtre! " "

>>Comment

>> > >>cela?

>> > >> > "interroge son notaire de voisin, interloqué " elles sont

>> >parfaitement

>> > >> > identiques, comment la vôtre pourrait - elle valoir 2 fois plus

>>que

>> >la

>> > >> > mienne? " Et Mustapha de répondre : " moi j'habite à côté d'un

>> >notaire,

>> > >>vous

>> > >> > à côté d'un arabe. "

>

>

>

>

>PETITE LECON. Petit Jean voit l'auto de son père passer près

>> >du

>> > >>parc

>> > >> > et se diriger vers>le bois. Curieux, il suit l'auto et voit son

>>père

>> >et

>> > >>sa

>> > >> > tante Marie dans une>"embrassade passionnée ". Petit Jean est tout

>> > >>excité

>> > >>et

>> > >> > peu à peine se retenir alors qu'il retourne à la maison en courant

>>et

>> > >> > commence à raconter à sa mère " MAMAN MAMAN, J'ÉTAIS AU PARC ET

>>PAPA

>> > >>ET...

>> > >>"

>> > >> > Sa mère lui dit de ralentir et de reprendre du début, elle veut

>> >entendre

>> > >>son

>> > >> > histoire. Donc petit Jean reprend: " J'étais au parc et j'ai vu

>> >l'auto

>> > >>de

>> > >> > papa s'en aller vers le bois avec tante Marie. Je suis aller voir

>>et

>> > >>j'ai

>> > >>vu

>> > >> > Papa donner un gros bec à tante Marie, puis là il l'a aidée à

>>enlever

>> > >>son

>> > >> > chandail, puis après, tante Marie a aidé Papa à enlever ses

>>culottes,

>> > >>puis

>> > >> > tante Marie s'est étendue sur le siège, puis Papa... " À ce moment

>>là

>> >sa

>> > >> > mère le coupe et dit : " Jean, ton histoire est tellement

>> >intéressante

>> > >>que

>> > >> > tu devrais garder la suite pour l'heure du souper. Je veux voir

>> > >>l'expression

>> > >> > dans le visage de Papa quand tu vas la conter autour de la table.

>> >Maman

>> > >> > demande à petit Jean de raconter son histoire. Petit Jean commence

>> >son

>> > >> > histoire en décrivant l'auto dans le bois, le déshabillage,

>>étendue

>> >sur

>> > >>le

>> > >> > siège, et... " puis après, Papa et Tante Marie ont fait la même

>>chose

>> > >>que

>> > >> > Maman et oncle Charles avaient l'habitude de faire quand Papa

>>était

>> >dans

>> > >> > l'armée.

>> > >> > > Morale: Des fois, c'est mieux d'écouter toute l'histoire avant

>> > >> > d'interrompre.

>

>

>

>Le mari sort de la salle de bains, complètement nu et très en forme.Voyant

>venir son mari, la femme lui dit :Pas ce soir chéri, j'ai très mal à la

>tête...Ca tombe bien : J'ai saupoudré mon sexe avec de l'aspirine. Tu le

>veux en cachet ou en suppositoire ?

>

>

>

>Une fois, deux gars se parlaient: Moi, ma femme c'est un ange! T'es ben

>chanceux, la mienne est toujours en vie!

>

>

>

>La femme de Jean-Pierre Foucault qui a vraiment envie de faire l'amour avec

>son mari : Allez Jean-Pierre.... Non ! Allez STP... NON NON ET NON ! C'est

>ton dernier mot Jean-Pierre ? Oui ! Bon alors j'appelle un ami...

>

>

>Quel est le plus petit filet de pêche au monde ?

>Réponse : " le string ", car il peut contenir, une raie, une

>moule, un barbu et il y a toujours un maquereau qui tourne autour "

>

>

>

>Pourquoi a-t-on appelée l'exposition " TERRE DESHOMMES " ?

>Parce que c'est impossible de faire " TAIRE DES FEMMES "

>

>

>

>Un chameau et un éléphant se rencontrent pour la première

>> >fois.

>> > >> > L'éléphant, étonné devant pareil animal, demande :" Pourquoi t'as

>>les

>> > >> > nichons sur le dos ? "Réponse du chameau : " Culotté comme

>>question

>> >pour

>> > >> > quelqu'un qui a la bite sur le visage... "

 

 

pardon, ce n est pas de moi .

Link to comment
Share on other sites

Une blonde participe a un quizz d'intelligence. Le présentateur lui pose

les questions suivantes:

 

1. Combien de temps a dure la guerre de 100 ans ?

 

 

116 ans

 

99 ans

 

100 ans

 

150 ans

 

 

La blonde utilise son joker et ne répond pas à la question.

 

 

2. Dans quel pays se trouve la "Panama hut"?

 

 

Brésil

 

Chili

 

Panama

 

Equateur

 

 

La blonde demande l'aide du public.

 

 

3. Pendant quel mois de l'année les russes fêtent-ils la révolution

d'octobre?

 

 

Janvier

 

Septembre

 

Octobre

 

Novembre

 

 

La blonde décide d'appeler une amie blonde.

 

 

4. Quel est le prénom du roi Georges IV ?

 

 

Albert

 

Georges

 

Manuel

 

Jonas

 

 

La blonde utilise son droit de donner une réponse ironique.

 

 

5. De quel animal les îles canaries tirent-elles leur nom ?

 

 

Canari

 

Kangourou

 

Cheval

 

Phoque

 

 

La blonde répond mal et est éliminée.

 

 

PS. Pour votre information quand vous aurez fini de vous marrer, voilà les

réponses:

 

 

1. La guerre de 100 ans a dure 116 ans (de 1337 a 1453)

 

2. La "Panama hut" est en Equateur

 

3. La fête de la révolution d'octobre est le 7 novembre

 

4. Le vrai prénom de georges IV était Albert, le roi a change son nom en

1936

 

5. Les îles canaries tirent leur nom du phoque, en latin les îles canaries

signifient : les îles du phoque

 

 

Alors? Plus malin qu'une blonde? hihi

Link to comment
Share on other sites

> >>> Un curé qui se promène dans la nature est pris dans les sables

> >>> mouvants..

> >>>

> >>> Alors qu'il s'enfonce jusqu'aux chevilles, un camion de pompiers

> >>> passe par-là.

> >>>

> >>> - Vous avez besoin d'aide ? - Ce n'est pas nécessaire, le seigneur

> >>> me viendra en aide !

> >>>

> >>> Alors que le curé s'enfonce jusqu'à la ceinture, le camion repasse

> >>> et les pompiers lui reposent la question.

> >>>

> >>> - Vous avez besoin d'aide ? - Ce n'est pas nécessaire, le seigneur

> >>> me viendra en aide !

> >>>

> >>> Lorsque le curé n'a plus que la tête hors des sables, les pompiers

> >>> passent une troisième fois.

> >>>

> >>> - Vous n'avez toujours pas besoin d'aide ? - Ce n'est pas

> >>> nécessaire, le seigneur me viendra en aide !

> >>>

> >>> Alors le curé s'enfonce complètement et lorsqu'il arrive au paradis,

> >>> il dit au seigneur :

> >>> - Je suis vraiment déçu, je pensais vraiment que vous me viendriez

> >>> en aide !

> >>>

> >>> Et le seigneur lui répond : - Je t'ai envoyé 3 fois les pompiers,

> >>> pauvre con, je ne vois pas ce que je pouvais faire de plus.

Link to comment
Share on other sites

Vive l'Europe !

Sur une île déserte et merveilleuse mais perdue au milieu du Pacifique,

on découvre :

 

* Deux Italiens et une Italienne.

* Deux Français et une Française.

* Deux Allemands et une Allemande.

* Deux Grecs et une Grecque.

* Deux Anglais et une Anglaise.

* Deux Albanais et une Albanaise.

* Deux Suédois et une Suédoise.

* Deux Irlandais et une Irlandaise.

* Deux Russes et une Russe.

* Deux Belges et une Belge

* Deux Espagnols et une Espagnole.

* Deux Suisses et une Suissesse.

 

Un mois plus tard sur cette merveilleuse île déserte, il s'en est passé

des choses :

 

1) Le premier Italien a fait assassiner l'autre Italien pour

l'Italienne mais à présent il s'intéresse surtout aux femmes des autres.

 

2) Les deux Français et la Française forment un très harmonieux ménage à

trois.

 

3) Les deux Allemands se partagent les faveurs de l'Allemande, en

respectant très scrupuleusement l'alternance hebdomadaire.

 

4) Les deux Grecs couchent ensemble et la Grecque fait la cuisine et le

ménage.

 

5) Les deux Anglais attendent désespérément que quelqu'un veuille bien

avoir l'obligeance de leur présenter l'Anglaise.

 

6) Les deux Albanais, après avoir jeté un regard à l'Albanaise et

observé attentivement l'horizon ont finalement décidé de tenter leur

chance à la nage...

 

7) Les deux Suédois spéculent toujours sur les vertus du suicide alors

que la Suédoise use et abuse des bains de soleil pour mettre en valeur

son corps.

 

8) Les Irlandais, celui du nord et celui du sud de l'île ont installé une

distillerie.

L'important pour eux, c'est que les Anglais n'en aient pas une goutte !!!

Quant au sexe, considérant qu'après

quelques litres de whisky, il règne une sorte de brouillard épais sur

l'île, la question ne se pose même pas.

 

9) Le premier Russe a épousé la femme russe et a divorcé peu après. Il

est le meilleur client de la distillerie irlandaise. Le second Russe

s'est fait un peu d'argent en tuant un des deux Italiens et en négociant les

visas de sortie des deux Albanais. Avec cet argent, il a acquis 33,3% des

parts de la distillerie irlandaise, obtenu une licence de vente exclusive

pour les Anglais et a engagé un Grec comme vendeur. Il emploie de plus

les Allemands comme gardes du corps pour lui et sa fiancée russe en

promettant à l'Albanaise le poste de nurse pour son premier enfant. Enfin,

il prend

régulièrement des cours d'anglais avec la Suédoise.

 

10) Les trois belges ont divisé l'île en trois régions dont ils se sont

nommés respectivement

Ministres-Présidents et ont instauré des taxes sur toutes les activités de

l'île y compris le sexe.

Eux le pratiquent en cachette et sont arrivés à un compromis satisfaisant

même le

Ministre homosexuel.

 

11) Les deux espagnols ont posé la première pierre d'un magnifique futur

complexe touristique

que l'espagnole a déjà vendu sur plans en multi propriété à tous les autres.

A présent ils font la sieste et de

toute façon, pour le sexe, il y a les touristes.

 

12) Les trois Suisses, quant à eux, ont sorti un nouveau catalogue

printemps été.

Link to comment
Share on other sites

Il y a approximativement deux milliards d'enfants (moins de 18 ans) sur Terre.

 

Cependant, comme le Père Noël ne visite pas les enfants Musulmans, Hindous, Juifs ou Bouddhistes (sauf peut-être au Japon), ceci réduit la charge de travail pour la nuit de Noël a 15% du total, soit 378 millions.

En comptant une moyenne de 3.5 enfants par foyer, cela revient à 108 millions de maisons, en présumant que chacune comprend au moins un enfant sage.

 

Le Père Noël dispose d'environ 31 heures de labeur dans la nuit de Noël, grâce aux différents fuseaux horaires et à la rotation de la Terre, dans l'hypothèse qu'il voyage d'Est en Ouest, ce qui parait d'ailleurs logique.

Ceci revient à 967,7 visites par seconde. Cela signifie que pour chaque foyer Chrétien contenant au moins un enfant sage, le Père Noël dispose d'environ un millième de seconde pour parquer le traîneau, sauter en dehors, dégringoler dans la cheminée, remplir les chaussettes, distribuer le reste des présents au pied du sapin, déguster les quelques friandises laissées à son intention, regrimper dans la cheminée, enfourcher le traîneau et passer à la maison suivante.

 

En supposant que chacun de ces 108 millions d'arrêts sont distribués uniformément à la surface de la Terre (hypothèse que nous savons fausse, bien sûr, mais que nous accepterons en première approximation), nous devrons compter sur environ 1,4 kilomètres par trajet. Ceci signifie un voyage total de plus de 150 millions de kilomètres, sans compter les détours pour ravitailler ou faire pipi.

 

Le traineau du Père Noël se déplace donc à 1 170 kilomètres par seconde (3000 fois la vitesse du son). A titre de comparaison, le véhicule le plus rapide fabrique par l'homme, la sonde spatiale Ulysse, se traine à 49 kilomètres par seconde et un renne moyen peut courir au mieux de sa forme à 27 kilomètres à l'heure.

 

La charge utile du traineau constitue également un élément intéressant.

En supposant que chaque enfant ne reçoit rien de plus qu'une boite de Lego moyenne (un kilo), le traineau supporte plus de 500 000 tonnes, sans compter le poids du Père Noël lui-même. Sur Terre, un renne conventionnel ne peut tirer plus de 150 kilos. Même en supposant que le fameux "renne volant" serait dix fois plus performant, le boulot du Père Noël ne pourrait jamais s'accomplir avec 8 ou 9 bestiaux; il lui en faudrait 360 000. Ce qui alourdit la charge utile, abstraction faite du poids du traineau, de 54 000 tonnes supplémentaires, nous conduisant à bonnement 7 fois le poids du Prince Albert (le bateau, hein, pas le monarque).

 

600 000 tonnes voyageant à 1 170 kilomètres par seconde créent une énorme résistance à l'air. Celle-ci feraient chauffer les rennes, au même titre qu'un engin spatial rentrant dans l'atmosphère terrestre. Les deux rennes en tête de convoi absorberaient chacun une énergie calorifique de 14 300 millions de joules par seconde. En bref, ils flamberaient quasi instantanément, exposant dangereusement les deux rennes suivants.

La meute entière de rennes serait complétement vaporisée en 4.26 millièmes de secondes, soit juste le temps pour le Père Noël d'atteindre la cinquième maison de sa tournée.

 

Pas de quoi s'en faire de toute façon, puisque le Père Noël, en passant de manière fulgurante de zéro à 1 170 km/s en un millième de seconde, serait sujet à des accélérations allant jusqu'à 17 500 G's. Un Père Noël de 125 kilos (ce qui semble ridiculement mince) se retrouverait plaqué au fond du traineau par une force de 2 157 507,5 kilos, écrabouillant instantanément ses os et ses organes et le réduisant à un petit tas de chair rose et tremblotante.

 

C'est pourquoi, si le Père Noël a existé, il est mort maintenant.

Link to comment
Share on other sites

Sherlock Holmes et le Dr Watson sont au camping. Après un bon repas et une bouteille de vin, ils gagnent leur sac de couchage pour la nuit et s'endorment.

 

Quelques heures plus tard, Holmes se réveille et aussitôt secoue son compagnon :

- Watson, regardez le ciel et dites-moi ce que vous voyez

- Je vois des millions et des millions d'étoiles.

- Qu'est-ce que cela vous évoque ?

- Astronomiquement, répond Watson, cela me dit qu'il y a des millions de galaxies et potentiellement des milliards de planètes. Astrologiquement, j'observe que Saturne est en Lion. Horairement, j'en déduis qu'il est environ 3 h 15. Théologiquement, je vois que Dieu est tout-puissant et que nous sommes petits et insignifiants. Météorologiquement, je pense que nous aurons une belle journée demain. Et vous, Holmes ?

 

Sherlock Holmes reste un instant silencieux, puis déclare :

- Watson, vous êtes un idiot. Des abrutis nous ont volé la tente !

Link to comment
Share on other sites

A cause de la stérilité du mari, les Dunnet ne pouvaient pas avoir d'enfants et ils décidèrent un jour de faire appel à un père de substitution pour agrandir la famille. Le jour où le père de substitution devait arriver, M. Dunnet embrassa sa femme et dit :

 

- Je m'en vais. Le type sera bientôt là.

 

Une demi-heure plus tard, par hasard, un photographe spécialisé dans les photos de bébés faisant du porte-à-porte sonna chez les Dunnet en espérant pouvoir vendre ses services.

 

- Bonjour madame, je viens pour... ?

 

- Oh non, pas besoin d'explication. Je vous attendais. L'interrompit Mme Dunnet.

 

- Vraiment ? fit le photographe.

 

Très bien. Vous savez, je suis un vrai spécialiste des bébés.

 

- C'est pour cela que je vous attendais. Entrez donc et prenez un siège.

 

Après un moment, rougissante, elle demanda :

 

- Eh bien où commençons-nous ?

 

- Remettez-vous en à moi. Habituellement, j'essaye deux fois dans la baignoire, une fois sur le canapé et éventuellement deux fois sur le lit. Parfois, le sol du salon c'est sympa aussi. On peut vraiment

 

faire ça n'importe où !!

 

- Baignoire, sol du salon ? Pas étonnant que Jean, mon mari, n'y soit pas arrivé.

 

- Madame, aucun de nous ne peut garantir un bon résultat à chaque fois. Mais si nous essayons plusieurs positions et que je prenne suivant six ou sept angles, je suis certain que vous serez satisfaite des résultats

 

- Mais ça fait beaucoup, quand même... s'étrangla Mme Dunnet.

 

- Madame, suivant ma méthode, un homme doit prendre son temps.

 

J'aimerais entrer et sortir en moins 5 minutes mais vous seriez déçue, j'en suis sûr.

 

- Je ne savais pas, fit timidement Mme Dunnet.

 

Le photographe ouvrit sa sacoche et sortit un album de photos de bébés.

 

- Celui-ci a été fait sur le toit d'un bus à Londres.

 

- Oh, mon Dieu !? s'exclama Mme Dunnet, triturant son mouchoir.

 

- Et pour ces jumeaux, le résultat est exceptionnellement bon quand vous considérez combien ça a pu être difficile pour la mère.

 

- Elle a eu des difficultés ?? demanda Mme Dunnet.

 

- Ho que oui ! J'ai dû l'emmener au Zoo de Vincennes pour faire correctement le boulot. Les gens se sont agglutinés sur 4 ou 5 rangs, se poussant pour avoir la meilleure vue. Une vraie représentation théâtrale !

 

- 4 ou 5 rangs ?? demanda Mme Dunnet, les yeux écarquillent d'étonnement.

 

- Oui, répondit le photographe, Et ça a duré plus de 3 heures! La mère criait et hurlait sans arrêt. J'avais du mal à me concentrer. Quand le soir est tombé, j'ai pu enfin commencer. Et puis, quand les écureuils se sont mis à mordiller mon équipement, j'ai juste eu le temps de tout remballer.

 

Mme Dunnet se pencha :

 

- Vous voulez dire que les écureuils ont mâché votre... hum...équipement ??

 

- Exact. Bon, madame, si vous êtes prête, je vais installer mon trépied et nous pourrons commencer.

 

- Votre... TRÉPIED ???

 

- Oh oui, j'ai besoin d'utiliser un trépied pour maintenir mon Canon.

 

Il est vraiment trop gros pour que je puisse le tenir longtemps....Madame ???

 

MADAME ???? .... Oh mon Dieu, elle s'est évanouie !

 

 

:frenchy:

Link to comment
Share on other sites

Un type entre dans un magasin d'animaux, fait un tour et passe

devant un perroquet sans pattes. Il dit tout haut :

- Eh ben, qu'est-il arrivé à ce perroquet ?

- Je suis né comme ça..., dit le perroquet.

- Eh, on dirait qu'il a compris ce que je disais, et qu'il a

répondu!

- Je comprends chaque mot. Je suis terriblement intelligent et

très cultivé.

- Ah ouais ? Et bien explique-moi comment tu tiens sur ta perche ?

- C'est à dire... c'est un peu embarrassant... Comme je n'ai pas

de pattes,je me sers de mon petit zizi de perroquet comme d'une

sorte de crochet. Tu ne peux pas le voir à cause de mes plumes.

- Wow, dit le gars, alors comme ça, tu peux vraiment comprendre

et répondre à ce qu'on te dit ?

- Bien sûr. Je parle couramment français et anglais, et je peux

tenir une conversation sur des sujets divers : politique, religion,

économie, physique, philosophie... Bien sûr, je suis assez calé en

ornithologie. Tu devrais m'acheter, je serais un compagnon très agréable.

Le gars regarde le prix :

- 14.000 balles, c'est cher, mais effectivement tu vaux ton

prix!

 

Il rentre chez lui. Les semaines passent et le petit perroquet

sans pattes est fantastique. Il est amusant, intéressant, un bon copain, il

comprend tout, sympathise avec les problèmes de son maître et est de bon conseil.

 

Un jour, le type revient du boulot. Le perroquet, en dessous du

fauteuil, l'appelle :

- Psst!!

Il approche et le perroquet dit à voix basse :

- je ne sais pas si je devrais te dire ça, mais ta femme et le

facteur, ben euh.

...

- Quoi, ma femme et le facteur ?

- Chuuttt!!! Ben, quand le facteur est passé ce matin, ta femme

lui a ouvert, vêtue seulement d'une chemise de nuit quasi

transparente, l'a fait entrer et elle l'a embrassé sur la bouche.

- Quoi ? Et puis, qu'ont-ils fait ?

- Il a soulevé sa chemise de nuit et l'a caressée sur tout le

corps...

- Hein ? Et puis, qu'a-t-il fait ?

- Il a commencé à lui lécher les seins, puis le ventre, puis

s'est mis à genoux et lui a embrassé le bas-ventre...

- Quoi ? Et puis ? Qu'a-t-il fait ? Réponds!

- ... Je ne sais pas, j'ai commencé à bander et je suis tombé!

Link to comment
Share on other sites

sacré coco ...

 

> Un homme style élégant et BDSB (bien dans ses baskets) sort d'un

> supermarché poussant un caddie rempli à ras bord de marchandises et

> gourmandises en tout genre, champagne, foie gras, saumon , etc ...

>

> > En s'approchant du coffre de son magnifique 4X4, il aperçoit un homme qui

> ramasse de rachitiques brins d'herbes poussés à travers le béton du parking

> : (dialogue) :

>

> > Le riche : Excusez moi, Monsieur, mais que faîtes vous ?

>

> > Le pauvre : Je ramasse de l'herbe, c'est pour la manger, j'en ramène aussi

> à la maison, on n'a plus rien !

>

> > Le riche : Ah bon !!!!, si je peux me permettre, tenez voici ma carte avec

> mon adresse, venez plutôt manger à la maison !

>

> > Le pauvre : C'est gentil, M'sieur, mais j'ai une femme et huit mômes, et

> je, enfin ........

>

> > Le riche : mais, c'est évident, venez avec votre famille !

>

> > Le pauvre : Oh alors, ça, c'est gentil ! mais c'est que les grands y sont

> déjà mariés, pi z'ont aussi des petits !!!

>

> > Le riche : allons, mon ami, je vous en prie, venez tous !

>

> > Le pauvre : Z' êtes sur, parce qu'y a aussi mes soeurs et mes beaux

> frères, on est nombreux ......

>

> > Le riche : Je vous le dis, j'insiste, ça me fait plaisir, venez tous,

> autour de chez moi, l'herbe est haute comme ça, si vous êtes nombreux en

> trois heures c'est fait !!!!

 

 

 

pardon :(

Link to comment
Share on other sites

:lol: Déja vue mais exellente ! :yais:

 

Un informaticien pris dans une tempête fait naufrage et manque de mourir plusieurs fois quand une vague démente le rejette sur le rivage d'une île déserte.

Epuisé, il se traîne sur le sable puis réussit à trouver un creux de roche où il s'établit tel un Robinson. Les semaines et les mois passent, notre homme subsistant grâce au lait de coco et à quelques bananes vertes, dans une profonde solitude. Au bord de la dépression (et de la mer), alors que barbu et demi nu il retourne se noyer, il entend une voix féminine :

- " Hello !".

Délire ? Hallucinations ? Une superbe femme, habillée chic-ville et parfaitement maquillée lui fait signe.

- "Que vous arrive-t-il cher ami ?"

- "Heu, je suis naufragé, je croyais l'île déserte"

- "Mais je le croyais aussi jusqu'à ce que je vous aperçoive ! Je suis naufragée comme vous, depuis plusieurs années" dit la jolie fille.

- "Plusieurs années ? Mais à vous voir on dirait que vous sortez du "France" et de ses galeries haute couture !"

- "Merci, c'est gentil ! En fait j'ai un petit métier à tisser que je me suis fabriqué, en bois, et je tisse des fibres de coco. Pour la couleur j'ai trouvé de ravissants coquillages dont je tire une teinture."

- "Mais ces bijoux ?" poursuit l'homme, ahuri.

- "Ils vous plaisent ? Je les ai fondus moi même à partir d'un minerai que j'ai découvert là bas à flanc de montagne. Je suis assez fière des moules à cire perdue que j'ai fabriqués. Mais suivez-moi, je vous invite plutôt à vous restaurer et à vous reposer chez moi, vous avez l'air épuisé".

Complètement hébété, le type la suit et découvre un superbe bungalow avec piscine.

- "Nom d'un chien, pense-t-il, elle est sacrement débrouillarde, cette femme", et il s'affale sur le canapé.

- "Je vous sers quelque chose à boire ?" lui demande son hôtesse.

- "Heu, si c'est encore du lait de coco, non merci j'en ai ma claque"

- "Du lait de coco ! Qu'il est drôle ! Non bien sûr ! Je distille un petit alcool dont vous me direz des nouvelles. Avec ou sans glaçons?"

Plus étonné de rien, le type boit d'un trait quelque chose qui ressemble fort à du whisky, et se voit proposer par la jeune femme une étape dans la salle de bains :

- "Vous trouverez un rasoir sur l'étagère" lui précise-t-elle.

Douché, rasé de près, détendu, il revient au salon et voit son hôtesse vêtue d'un déshabillé transparent et très suggestif.

Elle se colle contre lui et lui susurre à l'oreille:

- Dis moi chéri, je suis sûre qu'il y a quelque chose que tu n'as pas fait depuis très longtemps et qui te manque terriblement...

Décidément halluciné le type répond:

- Nooon ??!!... Je peux aller consulter mes e-mail en plus ??!

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share


×
×
  • Create New...