Bhmag, votre magazine informatique en ligne

Vous êtes ici :

  1. Test du disque dur Seagate IronWolf Pro 10 To

Test du disque dur Seagate IronWolf Pro 10 To

  • Publié par Sebastien le 10 mai 2019 à 08:49

On va s’intéresser aujourd’hui au disque dur Seagate IronWolf Pro. C’est un disque dur au format 3,5 pouces qui est destiné à être utilisé au sein d’un NAS. Le modèle en test offre une capacité de 10 To.

Mais avant toute chose, il faut savoir que l’IronWolf Pro est une version améliorée de l’IronWolf. Comme son petit frère, il est décliné dans des versions allant de 2 à 14 To et il bénéficie de la technologie AgileArray qui lui permet de fonctionner H24 avec des charges de travail intensive tout en gérant les vibrations du disque.

La gamme IronWolf Pro se différencie de l’IronWolf par le nombre de baies de stockage supportées : jusqu’à 16 baies sur l’IronWolf Pro (contre 8 maximum pour l’IronWolf) ; par son endurance de 300 To par an pour l’IronWolf Pro (contre 180 sur l’IronWolf) et par sa durée de garantie qui est de cinq ans pour l’IronWolf Pro (contre trois ans pour l’IronWolf).

A noter que le Service Rescue est offert en standard sur l’IronWolf Pro alors qu’il s’agit d’une option payante sur l’IronWolf. Ce “Service Rescue” est, vous l’aurez compris, un service de récupération de données. Ainsi, en cas de soucis ou de pertes de données, Seagate mettra en place une procédure et confiera votre disque dur à des experts afin de récupérer au maximum les données perdues. Ce service est offert pendant deux ans sur les HDD IronWolf Pro.

 

Caractéristiques techniques

Pour les besoins de ce test, on a utilisé la version 10 To de l’IronWolf Pro. Ce modèle porte la référence ST10000NE0004 chez Seagate. Il supporte la technologie d’écriture PMR (Perpendicular Magnetic Recording) dite d’enregistrement perpendiculaire, qui est actuellement la technologie la plus courramment utilisée sur les disques durs.

Passons maintenant aux spécifications techniques de la bête : l’IronWolf Pro est un disque dur de 3,5 pouces qui exploite une interface SATA III à 6 Gb/s. Il fonctionne sous atmosphère hélium pour réduire les frottements lors de la rotation des plateaux. Le disque dur embarque 256 Mo de mémoire cache et il fonctionne à la vitesse de 7.200 tours par minute. Son temps de latence moyen se situe à 4,16 ms tandis que ses transferts maximum peuvent atteindre 214 Mo/s d’après le constrcuteur.

Le fabricant annonce pour ce disque dur un MTBF de 1,2 millions d’heure et une endurance de 300 To par an. Au niveau de la consommation d’énergie, il est question d’une consommation de 5 Watts au repos, de 7,8 Watts en fonctionnement et de 0,8 Watts en veille.

Comme déjà dit plus haut, le disque dur est prévu pour fonctionner dans des NAS dotés de 1 à 16 baies de stockage, ce qui pourra intéresser par exemple les PME ou les particuliers qui souhaitent sauvegarder et partager leurs données entre plusieurs machines. Certains utilisateurs apprécient aussi ce genre de disque pour leur haut niveau de performances et de rendement (étonné donné qu’ils sont prévus pour fonctionner H24) et n’hésitent pas à les utiliser dans leurs PC ou leurs HTPC.

 

Performances

Pour mesurer les performances du disque, on va lui faire passer une batterie de tests. Pour cela on va utiliser les programmes que l’on utilisé habituellement lors de nos tests : Crystal Disk Mark et ATTO. Ce sont des logiciels qui permettent de mesurer les débits de n’importe quel type de disques, qu’il s’agisse d’un disque dur ou d’un SSD.

Crystal Disk Mark
Avec ce premier bench, on a pu mesurer des débits séquentiels de 248,3 Mo/s en lecture et de 245,4 Mo/s en écriture sur le Seagate IronWolf Pro de 10 To. Ce sont des taux de transferts extrêmement bons pour un disque dur. Les débits mesurés sont même nettement supérieurs à ceux prévus par le fabricant  qui annoncé des taux de transferts de 214 Mo/s.

ATTO
Le deuxième programme, ATTO, permet de mesurer plus en détails les taux de transferts du disque en procédant par palier. Comme on peut le voir sur l’image ci-dessous, les résultats obtenus avec l’IronWolf Pro sont encore très bons puisque le logiciel mentionne des débits maximum de 249,7 Mo/s en lecture et de 247,4 Mo/s en écriture. Pour les débits minimum avec des petits fichiers on tourne à 24 Mo/s en lecture et de 20,1 Mo/s en écriture.

Conclusion

Après plusieurs mois d’utilisation, l’IronWolf Pro de Seagate ne nous a pas déçu. C’est un excellent disque dur. Grâce à son énorme capacité de stockage, il lui est possible de stocker une très grosse quantité de données. Il sera le compagnon idéal de n’importe quel NAS que ce soit dans un cadre personnel ou même professionnel. Le disque dur est d’ailleurs compatible avec la plupart des NAS récents (voir le site de votre fabricant de NAS pour s’en assurer). Il a par exemple été utilisé avec succès dans un NAS Synology DS216play. Une utilisation solo de quelques semaines au cours de nos tests mais il faut savoir qu’idéalement ce genre de disque dur s’utilise plutôt par paire dans un NAS pour profiter au mieux de ses performances et surtout afin de bénéficier des avantages d’une configuration RAID.

Bien qu’il se destine avant tout à prendre place dans un NAS ou un serveur de stockage, le disque pourra aussi trouver sa place, pourquoi pas, dans n’importe PC (ou HTPC) afin de servir d’unité de stockage de masse. Ses taux de transferts élevés lui permettent en effet d’appréhender la plupart des utilisations. Il pourra par exemple trouver sa place dans un PC / HTPC pour stocker les “grosses données” (jeux, films, vidéos, musique, etc..) tandis qu’un SSD servira quant à lui à stocker l’OS et les programmes.

L’IronWolf Pro a pas mal d’atouts pour lui, mais il faut savoir qu’il a tout de même un défaut : il est assez bruyant au démarrage. En effet, lorsque le disque dur démarre et s’initialise, il fait beaucoup de bruit ce qui peut être gênant par exemple dans le cadre d’une utilisation de type HTPC ou si le NAS est à proximité de votre téléviseur. Mais rassurez-vous une fois initialisé le disque dur sait se faire oublier et très vite on ne l’entend plus.

Où trouver le Seagate IronWolf Pro 10 To ?

Seagate IronWolf Pro 10 To à 397,02€ sur Amazon.fr
Seagate IronWolf Pro 10 To à 371,96€ sur CDiscount
Seagate IronWolf Pro 10 To à 439,94€ sur RueDuCommerce
Seagate IronWolf Pro 10 To à 403,31€ sur Fnac.com
Seagate IronWolf Pro 10 To à 425€ sur Amazon.de
Seagate IronWolf Pro 10 To à 439,94€ sur LDLC
Seagate IronWolf Pro 10 To à 439,94€ sur Materiel.net
Seagate IronWolf Pro 10 To à 399€ sur Alternate.fr

Seagate IronWolf Pro 10 To
Les points positifs Les points négatifs
– Ses performances en lecture/écriture
– Sa capacité de stockage
– Support des NAS jusqu’à 16 baies
– Son prix
– Sa garantie de 5 ans
– Récupération de données (2ans)
– Bruyant au démarrage
Note : 19 /20

 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités relatives

Toutes les actualités

Les Bons Plans de Bhmag

Dernières Actualités

Toutes les actualités

Derniers tests / dossiers

Tous les tests

Trucs & Astuces

Tous les trucs & astuces

Les derniers commentaires

Retrouvez-nous sur Facebook