Que vaut le boitier Spire Pininfarina ?

0

59Hardware a passé en revue le boîtier Spire Pininfarina, une tour disponible en plusieurs coloris (bleu, rouge, noir) qui d’après notre confrère dispose de quelques points forts : son design, sa finition exemplaire, et sa facilité d’accès à l’intérieur de la machine. Parmi ses points faibles, 59Hardware mentionne : le sommet de la façade est fragile, ses connecteurs en façade sont quasi invisibles, l’utilisation de ventilos de 80 mm est antédiluvienne, et enfin l’utilisation de cartes graphiques trop longues peut être problèmatique.

Lire le test du boîtier Spire Pininfarina sur 59Hardware

Extrait :

"Associer une marque d’informatique comme Spire avec un des plus grands stylistes automobiles pourquoi pas. Ce n’est pas un coup d’essai. Souvenons-nous de LaCie avec un design By Porsche au niveau de ses boîtiers externes. Un peu d’histoire, Pininfarina est une société italienne fondée en 1930, c’est à la base un carrossier automobile qui travaille avec Lancia. Son rayon d’action s’étend avec Peugeot, et la mythique 403, BMW et Volkswagen font aussi partie de leur clientèle. Mais surtout Ferrari en 1952, c’est Pininfarina qui a convaincu Enzo Ferrari du bien fondé du moteur centrale arrière. Il s’en suivi certains modèles de légende, Dino, Testarossa et Daytona et autre Mondial. Bref, un coup de patte certain au niveau de l’aérodynamisme et du design."..

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.