Les nouveaux chipsets Sandy Bridge sont bogués

Petit rappel : au début du mois de janvier, INTEL lançait officiellement ses nouveaux chipsets Sandy Bridge. Un lancement qui s’est fait en toute quiétude.

Mais aujourd’hui branle bas de combat chez INTEL ! La firme vient de découvrir que sa nouvelle

0

Petit rappel : au début du mois de janvier, INTEL lançait officiellement ses nouveaux chipsets Sandy Bridge. Un lancement qui s’est fait en toute quiétude.

Mais aujourd’hui branle bas de combat chez INTEL ! La firme vient de découvrir que sa nouvelle architecture était boguée et pas qu’un peu …

Le souci est en fait lié aux ports Serial ATA des cartes mères Sandy Bridge.

Attention, tous les connecteurs ne sont pas à loger à la même enseigne puisque les connecteurs SATA III à 6 Gb/s (les ports identifiés comme SATA 0 et SATA 1) sont apparemment épargnés.

De leurs côtés, les connecteurs SATA II (correspondant aux numéros de ports SATA 2 à 5) souffrent d’un problème plutôt gênant puisque certaines puces peuvent se dégrader au fil du temps à cause d’un problème dans la couche métallique du chipset.

Selon nos confrères du site Hardware.fr « les performance peuvent être ralenties du fait d’un taux d’erreurs grandissant, avant que le port ne soit tout simplement plus fonctionnel ».

Par mesure de sécurité, il est donc vivement conseillé de ne pas trop utiliser les ports SATA 2 à 5 afin d’éviter leur détérioration, qui risquerait bien d’être irrémédiable.

A noter qu’à l’heure qu’il est, le fondeur a stoppé net la livraison des chipsets vérolés, et a commencé à produire une nouvelle révision B3 censée remplacée la révision B2 actuelle. Les premières livraisons arriveront fin février.

Espérons que les fabricants de cartes mères procéderont à des échanges standards des cartes déjà en circulation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.