La version 7.1.1 de Recalbox supporte les consoles Odroid Go Advance et Go Super

0

Si vous vous intéressez un peu au retrograming, vous avez certainement déjà entendu parler du système d’exploitation Recalbox. Ce système permet d’émuler de nombreuses consoles et machines de notre enfance, que ce soit les consoles des années 80/90 comme la Nintendo NES, la Super NES, la Megadrive, la Neo Geo, la PC Engine (et bien d’autres…) ou des jeux d’arcade voire des ordinateurs mythiques comme l’ATARI ST ou le Commodore 64.

 

Depuis ce week-end, une nouvelle version de Recalbox est disponible en téléchargement sur le site Recalbox.com. Il s’agit de la version 7.1.1 qui apporte plusieurs correctifs si l’on en croit le changelog du projet.

Mais ce n’est pas tout puisque Recalbox 7.1.1 peut désormais être installé sur un plus grand nombre d’appareils. En plus des cartes Raspberry Pi, des cartes Odroid,et des PC, le célèbre OS dédié au retrogaming peut maintenant être installé sur des consoles de jeux. Il est compatible avec les consoles Odroid Go-Advance (qui ressemble à une Game Boy Adavnce) et à l’Odroid Go-Super dont le look s’apparente pour sa part à une Nintendo Switch.

Dans les deux cas, les développeurs de Recalbox ont optimisé leur système afin de prendre totalement en charge l’ensemble des fonctionnalités proposées par les consoles : gestion native des boutons de volume et de luminosité, gestion de la prise casque, gestion du système de charge, support de la mise en veille, etc… Bref.. le système s’installe en quelques minutes et se configure quasiment tout seul ; il ne reste plus aux joueurs qu’à installer les jeux et les roms qu’ils souhaitent pour aussitôt en profiter. D’ailleurs près de 150 jeux issus de la scène indépendante sont fournis d’emblée avec Recalbox, ce qui permet déjà de s’amuser à peine le système installé.

Notons aussi que Recabox 7.1.1 est maintenant compatible avec le Raspberry Pi 400 qui a été dévoilé en fin d’année dernière par la fondation Raspberry Pi. Pour rappel, l’appareil se présente sous la forme d’un clavier et intègre en fait dans ses entrailles un Raspberry Pi 4 aux fréquences revues à la hausse.

Raspberry Pi 400 : un Raspberry Pi 4 intégré dans un clavier (maj)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.