Test du DVD-D : le DVD Jetable

0

D’un point de vue physique, le DVD-D ressemble à un média tout ce qu’il y a de plus classique. A noter qu’afin de tester le DVD-D, nous l’avons utilisé sur différentes plateformes.  Ce média a parfaitement fonctionné avec les quelques platines de salon et lecteurs DVD que nous lui avons présenté : GlobalSphere DVD8130, Pioneer DVD550, LG Electronics DVD-6183, Liteon LVD-2001, Denon DVD-700, lecteurs DVD-ROM HITACHI GD-2500, graveurs DVD LITEON SOHW-812S, SONY-DRU-500A, PIONEER DVR-107D.

Cliquez pour agrandir la photo

Au niveau du contenu du média DVD-D, il est à signaler que dans le cas du film “Le Papillon” ou dans le cas de “Laisse tes mains sur mes hanches”, le film est fourni « seul ». Lors du chargement du DVD, le seul choix disponible est le lancement du film. On peut d’ailleurs se demander quel est l’intérêt de mettre en place un menu alors qu’aucun autre choix n’est disponible. En effet, aucun bonus n’est proposé, aucun sous-titrage, ni aucun choix de langue.

Cliquez pour agrandir le screenshot

On comprend mieux la raison d’un tel choix (ou plutôt contrainte ?) lorsque l’on constate que le DVD-D est un DVD5 (simple face simple couche), c’est à dire que sa capacité de stockage maximale est de 4,7Go. Dans les faits, il est à noter que cette capacité n’est même pas atteinte puisque “Le Papillon” affichait une capacité de 3,64Go et “Laisse tes mains sur mes hanches” : 4,16Go.

Enfin, comme l’on pouvait s’y attendre, nous avons pu remarquer que le média DVD-D devenait totalement illisible après huit heures d’utilisation. Les platines de salon et les lecteurs ne détectant plus ou n’arrivant plus à charger le disque.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.