Bhmag, Magazine informatique en ligne

Vous êtes ici :

  1. Comment garantir la sécurité des données d’une entreprise ?

Comment garantir la sécurité des données d’une entreprise ?

  • Publié par Sebastien le 7 mai 2020 à 11:55

La sécurisation des données informatiques est une des priorités de l’entreprise à l’heure actuelle où les cyberattaques sont devenues fréquentes. Les sites qui récoltent et manipulent des données clients deviennent de plus en plus souvent la cible des pirates informatiques qui n’hésitent pas à les voler en échange de rançons.

Outre les enjeux opérationnels, la vulnérabilité des données présente d’autres problématiques comme le fait de ternir la réputation de l’entreprise aux yeux de son public et de mettre à mal sa conformité avec les dispositions légales en vigueur comme la loi RGPD (Règlement Général de la Protection des Données) par exemple, qui concerne le stockage de données personnelles.

Sécuriser les données est également indispensable pour lutter contre le vol de données par la concurrence. Face à ces nombreux enjeux, comment l’entreprise doit-elle garantir la sécurité des données qu’elle héberge ?

Bien choisir son hébergeur web

Le site web de l’entreprise est une véritable mine d’informations qui présente un risque énorme de piratage et de vol… C’est la raison pour laquelle il est nécessaire d’en confier le stockage à un hébergeur web expérimenté. En plus de proposer une solution d’hébergement adaptée à vos besoins, ce professionnel doit aussi être en mesure de sécuriser les données de manière optimale.

Le service de sécurisation doit répondre à quelques critères, comme celui de permettre une sauvegarde régulière des données par exemple, afin de les rendre accessibles à tout moment, même en cas de problème technique (présence d’un logiciel malveillant, panne de serveurs…).

L’hébergeur devra aussi mettre en œuvre un protocole de sécurité élevé pour éviter le vol ou la perte de données à l’exemple du protocole SFTP. Celui-ci a la particularité de permettre le transfert de fichiers par une connexion SSH sécurisée.

Le protocole SSL quant à lui, sert à crypter les données échangées entre le serveur et le navigateur empêchant ainsi toute interception. Outre ces protocoles de sécurité, il est aussi plus judicieux d’opter pour un hébergeur tel que PlanetHoster qui héberge ses centres de données informatiques dans des installations sécurisées et certifiées. Enfin, ses prestations de sécurisation de données doivent également inclure la gestion des accès par un système de gestion performant utilisant un protocole SSS et la mise à jour régulière et automatique des serveurs. Cette dernière est indispensable pour que les serveurs continuent à offrir un niveau de sécurité optimal sur le long terme.

 

Le mot de passe, second levier de protection des données en entreprise

L’adoption d’une politique stricte en matière de mot de passe est une des actions prioritaires en matière de sécurisation de données informatiques. L’entreprise doit de ce fait mettre en place cette politique et veiller à ce qu’elle soit appliquée par tous les collaborateurs.

Pour ce faire, il convient d’émettre une norme quant aux mots de passe à utiliser et surtout le nombre de caractères minimaux à respecter (8 au moins), l’utilisation de caractères spéciaux et de majuscules… Chaque mot de passe doit correspondre à un identifiant spécifique, il doit être confidentiel et restreindre l’accès à un poste ou à un fichier lorsqu’un poste a plusieurs utilisateurs.

Cette politique doit aussi définir de manière précise la fréquence et les conditions de renouvellement de ce mot de passe, à savoir qu’il est conseillé d’y procéder tous les 3 mois en moyenne.

Établir une politique interne de protection de données

Il est fortement recommandé de formaliser la politique sur les règles de sécurisation des données de l’entreprise dans un document qui sera mis à la disposition de tous les salariés. Il contiendra entre autres les bonnes pratiques à observer en ce qui concerne le système d’information de l’entreprise, l’inventaire des menaces potentielles auxquelles les données sont exposées, les vulnérabilités du système, etc.

Ce document devra être régulièrement mis à jour en fonction des modifications du système ou des outils en place.

Sécuriser l’accès physique au système d’information

Le piratage informatique n’est pas le seul risque immédiat encouru par le système d’information d’une entreprise. Vous devez aussi prendre en compte les risques « physiques » d’intrusion et prendre les mesures qui s‘imposent pour les limiter : fermeture à clé des locaux abritant les serveurs, limitation de l’accès à ces locaux au personnel autorisé, gardiennage, vidéosurveillance, contrôle rigoureux des supports de stockage (clé USB, disque dur externe, CD-ROM), enregistrement des entrées et des sorties, etc.

Responsabiliser les collaborateurs de l’entreprise

La mise en place du document écrit sur la politique de sécurisation des données de l’entreprise est une manière d’informer les collaborateurs sur les enjeux de la sécurité et les bonnes pratiques à observer. Pour que les recommandations du document soient mises en pratique, elles doivent être couplées à une responsabilisation des collaborateurs en mettant en place une procédure de création de comptes utilisateurs par exemple. En pratique, cela consiste à nommer chaque compte selon le nom de la personne qui l’utilise afin de les personnaliser et de créer une véritable implication dans la gestion de ce compte.

Le fait de nommer les comptes d’utilisateurs est également un bon moyen de retracer plus facilement les actions réalisées sur les fichiers et les postes de travail.

Surveiller les accès aux données

Tous les collaborateurs de l’entreprise n’ont pas nécessairement besoin d’accéder à toutes les données. Pour pouvoir mieux retracer le flux d’activité autour de ces données, il convient donc de surveiller l’accès aux données en gérant les autorisations en fonction des besoins du poste de chaque employé. De cette manière, il sera plus facile de détecter des actions suspectes et d’identifier des responsables en cas d’anomalie.

Notez qu’il est également possible de restreindre le partage et la modification de ces données sensibles en interne.

Sécuriser les données contre les cyberattaques

Des solutions numériques doivent aussi être mises en place afin d’assurer la sécurité des données de l’entreprise. En plus d’utiliser des mots de passe et des identifiants, vous devrez également mettre en place un antivirus et un pare-feu puissants, éviter le téléchargement de logiciels depuis des sources peu fiables, utiliser un système d’exploitation moins sujet aux attaques informatiques, ainsi que procéder au chiffrement des données pour les rendre illisibles aux utilisateurs non autorisés, etc.

Actualités relatives

Toutes les actualités

Les Bons Plans de Bhmag

Dernières Actualités

Toutes les actualités

Derniers tests / dossiers

Tous les tests

Trucs & Astuces

Tous les trucs & astuces

Les derniers commentaires

Retrouvez-nous sur Facebook