Test du baladeur NAPA DAV-311

0

Accessoires fournis :

Au niveau du contenu de la boîte et des accessoires fournis avec l’appareil, on peut dire que A-Max a plutôt bien loti le NAPA DAV-311 puisqu’il dispose d’un kit complet lui permettant d’être quasiment prêt à l’emploi immédiatement.

On peut malgré tout déplorer qu’un adaptateur Péritel / RCA ne soit pas présent dans la boîte. En effet, la plupart des téléviseurs du marché ne disposent pas de fiches RCA en standard. Si bien qu’un tel adaptateur se révèlera indispensable pour la plupart des personnes souhaitant connecter leur baladeur à la télévision pour visionner un film Vidéo-CD. Mais rassurez-vous, ce genre d’adaptateur se trouve un peu partout à un prix avoisinant les 50 à 60F.

 

 

Contenu de la boîte

– le baladeur DAV311 en lui même.
– un adaptateur secteur / chargeur.
– une paire d’écouteurs stéréo.
– une télécommande infrarouge.
– câbles audio et vidéo.
– un manuel d’utilisation.
– deux piles AA rechargeables.


câbles et écouteurs


la télécommande infrarouge

 

  
 
 

Améliorations apportés au DAV-311 :

Comme je l’ai dis précédemment, le NAPA DAV-311 est le successeur du DAV-310. Il est donc doté de quelques nouveautés et quelques améliorations comparées à son précurseur. La première et non des moindres est que le DAV-311 dispose désormais de coloris (bleu/gris) plutôt sobres et “passe partout”, contrairement au DAV-310 qui arborait une couleur orange fluo très kitch.

Au niveau des autres améliorations, on retiendra surtout que ce nouveau modèle prend désormais en charge les CD Multisessions, qu’il dispose d’une mécanique plus fiable et de meilleure qualité puisque conçue par l’un des ténors du milieu, j’ai nommé : Sony. Et enfin pour finir, la mémoire anti-choc a été revue et corrigée et deux modes de basses sont désormais disponibles.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.