Bhmag, votre magazine informatique en ligne

Test de O&O DiskImage

  • Publié par Adriatika le 28 novembre 2011 à 10:09

PARENTHESE : Cas particulier des SSD

 

Aucun problème pour cloner un disque dur vers un SSD. DiskImage gère parfaitement l’adaptation et l’alignement. S’il s’agit d’un disque système, les outils intégrés vont automatiquement corriger les secteurs de boot, même si vous avez entre temps modifié la gestion des disques SATA dans le bios (mode IDE/compatible, Enhanced SATA ou RAID) ce que TrueImage est incapable de faire sans « Universal Restore ». De même, en cas de conflit dû à un pilote qui empêcherait l’ordinateur de démarrer, DiskImage relance l’ordinateur en mode sélectif et provoque la recherche de pilotes adaptés. Magnifique de simplicité et d’efficacité !

 

 

Nous avons poussé le vice à remplir de données plusieurs modèles de SSD avant de lancer une restauration système. Ceci a mis en lumière des différences importantes entre contrôleurs SSD.

Par exemple, sur un modèle Crucial M4, la restauration est considérablement ralentie (21 minutes au lieu de 8 sur le même SSD vide) mais se termine correctement. Au démarrage, on constate que l’espace utilisé correspond à celui du disque d’origine et que les données périmées ont été effacées.

 

ATTENTION avec les modèles à contrôleur SANDFORCE !

 

Trois modèles ont posé problème, tous équipés de contrôleurs Sandforce. Il s’agit d’un Agility2, d’un Vertex2 et d’un Vertex3. La restauration est là aussi considérablement ralentie, puis l’ordinateur freeze. Avec Acronis TrueImage, un redémarrage forcé est opéré. Surprise, les trois SSD, purement et simplement disparus, y compris dans le bios. Il faudra une procédure complexe de déchargement électrique pour pouvoir les récupérer. Toutes les données présentes sur les disques sont perdues car un safe erase est nécessaire pour retrouver les capacités d’origine.

Avec DiskImage, l’ordinateur freeze et nous sommes contraints au redémarrage forcé. Cependant, les SSD sont reconnus dans le bios et il est possible de relancer la restauration. Celle-ci se termine correctement sur les modèles Agility2 et Vertex2 (firmware 1.35) mais échoue à nouveau sur le Vertex3 (firmware 2.15) qui devra subir un safe erase.

SSD

L’équipe technique d’O&O suspecte un problème matériel ou de firmware sur les SSD en question. DiskImage n’opère pas de safe erase avant restauration pas plus qu’il ne gère le TRIM. C’est donc le contrôleur du SSD qui gère l’écrasement des données.

Dans ces conditions, il nous semble prudent d’effectuer un clonage ou une restauration sur un SSD disposant de suffisamment d’espace libre, ou mieux : vide.

En attendant, nous serions intéressés par une prise en charge logicielle du safe erase par les logiciels de sauvegarde. Nous ne saurions dire si TrueImage est responsable de la non-reconnaissance des SSD Sandforce ou s’il s’agit d’un problème matériel, de même que l’échec de la restauration avec le Vertex3 sur contrôleur INTEL SATA3 (carte mère Asus P8Z68 Deluxe) et nous n’avons pas osé poursuivre les tests sur le contrôleur Marvell.

 

    Une réponse à Test de O&O DiskImage

    1. Berbere dit :

      Merci pour cet arctile. C’est vraiment tres instructif je ne connaissais pas ce soft. Vous conseilleriez plutot lequel entre TRUE IMAGE et DISKIMAGE ?

    Les commentaires sont fermés.

Actualités relatives

Toutes les actualités

Les Bons Plans de Bhmag

Dernières Actualités

Toutes les actualités

Derniers tests / dossiers

Tous les tests

Trucs & Astuces

Tous les trucs & astuces

Les derniers commentaires

Retrouvez-nous sur Facebook