Bhmag, Magazine informatique en ligne

Test de True Image Home 2009

  • Publié par Adriatika le 15 février 2009 à 09:15

Découverte du logiciel

Le premier lancement du programme peut prendre plus d’une minute, suivant la taille et le nombre de disques durs présents. Tous les disques durs, y compris les supports externes USB, FireWire, e.Sata et même PCMCIA. La mémoire flash est supportée, une bonne nouvelle pour les possesseurs de SSD, ainsi quel les supports type ZIP ou JAZZ, sans oublier évidemment les CD et DVD rom. Les configurations RAID sont reconnues sans problème. Les partitions cachées sont identifiées, mais seuls celles marquées Acronis seront exploitables.

Des fonctions de sauvegarde ou de restauration à partir du réseau (serveur FTP ou périphériques réseau) sont également disponibles. A noter que les disques dynamiques ne sont par contre pas pris en charge !

Acronis teste les supports disponibles. Une carte mémoire flash insérée (par exemple une SD Card ou autres pour les Photos) est susceptible de considérablement ralentir le démarrage, voire de faire planter le logiciel. D’autre part, des secteurs défectueux détectés sur un HDD génèreront une alerte, pas toujours exacte. En cas de doute, il est préférable de fermer le logiciel et de le relancer.

Comme vous pouvez le constater, l’interface est particulièrement claire et s’avère pratique à l’usage. Toutes les options sont redondantes, de façon à ce que chacun retrouve ses habitudes.

Dans cet exemple, un clic sur l’onglet « Opérations » déroule un menu où l’on retrouve des options présentes sur la page d’accueil. En cliquant sur « Sauvegarder », une fenêtre s’ouvre avec les options complètes de la rubrique, alors que le menu de gauche correspondant (Sauvegarder et Restaurer) est simultanément activé. Comme dit plus haut, les utilisateurs Windows, habitués à différentes façons de parvenir au même résultat, ne seront pas dépaysés.

En cliquant sur l’onglet « Outils », d’autres options sont disponibles, elles aussi redondantes. C’est ici que l’on trouve les options du logiciel ainsi que les utilitaires. Les options sont scindées en cinq rubriques :

– Apparence : Seule la police par défaut peut être modifiée.
– Notification : C’est une version ultra simplifiée des fonctions réseau disponibles sur la version Serveur. Le logiciel peut prévenir par e.mail l’administrateur de la bonne exécution d’une tâche.
– Sauvegarde par défaut : Là, de nombreuses options sont disponibles, l’unique nouveauté étant la copie en miroir du fichier de sauvegarde, sur deux supports différents.
– Restauration par défaut : Une option nouvelle intéressante est la possibilité de préserver certains dossiers ou fichiers sur la partition d’origine.
– Options des tâches : Permet d’appliquer des filtres aux opérations programmées par l’utilisateur.

Les options de sauvegarde sont très complètes et paramétrables. Elles satisferont amplement les utilisateurs débutants par la simplicité de la configuration par défaut, mais sauront également attirer les utilisateurs avancés du fait des nombreuses possibilités de personnalisation et d’automatisation.

La fonction de création d’une sauvegarde autorisant la restauration en un seul clic a été améliorée, elle est maintenant complètement opérationnelle même sur des systèmes RAID et propose une restauration automatique du volume système (habituellement « C ») et des informations du secteur de boot sans qu’aucune option ne soit à renseigner par l’utilisateur. Enfin, le déploiement est facilité par l’intégration des modules Acronis aux fichiers de sauvegarde.

Bonne nouvelle, contrairement à Ghost, True-Image n’a pas besoin de charger les pilotes SCSI ou RAID, il reconnait d’emblée n’importe quelle configuration de disques durs.

Autre point amélioré : la correction d’erreurs ! True Image peut réaliser une copie hybride, secteur par secteur, tout en vérifiant les zones de cluster défectueuses et en appliquant une défragmentation partielle en compactant les données. De ce fait, une sauvegarde est beaucoup plus rapide qu’une simple copie, et les options de marquage des zones défectueuses d’un disque dur seront automatique impactées, appliquées ou pas suivant l’identification du disque dur de destination. Cet aspect dépasse les possibilités de Ghost.

 

Une réponse à Test de True Image Home 2009

  1. Merle dit :

    Ricounet dit :Perso chez moi ca marche impec, bon je doit rmneae certain fichier mais c’est normal.Par contre juste une suggestion c’est de pouvoir classe9 en fonction de l’arborescence du disk.Car les genres fourni par allo cine9 sont un peu Bord on a souvent le 1 et le 2 d’une meame se9rie dans 2 genres diffe9rents. souvent le classement effectue9e sur notre disk nous est plus conviviale.Sinon super job

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités relatives

Toutes les actualités

Les Bons Plans de Bhmag

Dernières Actualités

Toutes les actualités

Derniers tests / dossiers

Tous les tests

Trucs & Astuces

Tous les trucs & astuces

Les derniers commentaires

Retrouvez-nous sur Facebook