Bhmag, votre magazine informatique en ligne

Tuto et Test du GPI Case : Comment se fabriquer une console rétrogaming portable ?

  • Publié par Sebastien le 21 septembre 2019 à 08:29

Présentation du matériel

 

Voilà l’ensemble du matériel que l’on va utiliser pour ce projet :

-1- un Raspberry Pi Zero W

Pour réaliser notre console portable, pour commencer il faut un Raspberry Pi Zero W. Pourquoi cette référence ? Tout simplement parce que le Pi Zero W est une version très compacte du Raspberry Pi 3. Son form factor plus petit permet de l’utiliser facilement dans des projets de petites tailles et/ou portable.

Attention pour notre projet : Retroflag conseille de prendre au choix soit un “Raspbery Pi Zero” soit un “Raspberry Pi Zero W”. Personnellement je vous recommande chaudement d’opter directement pour le Raspberry Pi Zero W qui est identique au Pi Zero normal sauf qu’il supporte en plus le Wireless, c’est à dire que la carte supporte les technologies sans fil WIFI 802.11 b/g/n et Bluetooth 4.1.

Concrètement ça va grandement vous simplifier la tâche puisque vous pourrez du coup utiliser le WIFI pour transférer des données (des ROMs par exemple) et éventuellement vous servir du Bluetooth pour connecter des accessoires tels que des manettes de jeux.

Par contre attention : ne prenez surtout pas le “Raspberry Pi Zero WH” qui est une autre variante dotée de pins GPIO : elle n’est pas compatible avec le GPI Case !

Raspberry Pi Zero W à 22,50€ sur Belchine
Raspberry Pi Zero W à 18,41€ sur Amazon.fr
Raspberry Pi Zero W à 19,90€ sur LDLC

Le Raspberry Pi Zero W a pour principal avantage d’être plus petit que ses grands frères que sont les Raspberry Pi 3 B, Pi 3 B+ (et même le récent Pi 4) mais il est aussi beaucoup moins performant. Son processeur n’est pas aussi véloce que les Raspberry Pi habituels, il ne faudra donc pas s’attendre à avoir entre les mains une carte aussi puissante que les Raspberry Pi plus classiques. D’ailleurs, d’après les benchs publiés par la fondation Raspberry Pi voilà le niveau de performances dont on peut en attendre :

Le Raspberry Pi Zero W se présente sous la forme d’une carte très compacte qui mesure 65 x 30 mm. C’est une carte “toute intégrée” qui regroupe processeur, ram et connecteurs. En l’occurrence, le Raspberry Pi Zero W est équipé d’un processeur Broadcom BCM 2835 cadencé à 1 GHz et de 512 Mo de mémoire vive.

La carte propose un port mini HDMI, un port micro USB OTG, un port micro USB pour l’alimentation, un connecteur 40 broches compatible HAT et bien sûr le support du WIFI et du Bluetooth comme mentionné plus haut. Cerise sur la framboise un slot micro SD est également présent sur la carte pour stocker vos données.

 

-2- une carte mémoire

Pour stocker le système d’exploitation Recalbox et les ROMs, il est nécessaire d’avoir à disposition une carte mémoire au format micro SD. Je recommande vivement de prendre une carte de grande marque, notamment un modèle de chez Samsung ou SanDisk dont la réputation n’est plus à faire. Personnellement pour ce ce projet j’ai choisi une carte micro SDXC SanDisk Ultra de 64 Go que l’on peut dégoter facilement sur le net aux alentours de 10-13€ (voire moins lors de promos).


SanDisk Ultra 64 Go à 11,99€ sur Amazon.fr
SanDisk Ultra 128 Go 19,98€ sur Amazon.fr
SanDisk Ultra 200Go à 30,45€ sur Amazon.fr

 

-3- un GPI Case

Evidemment pour créer notre “Game Boy améliorée” il nous faut un boitier GPI Case de chez Retroflag. Et c’est probablement ici le point le plus délicat à aborder puisque le fameux boitier est victime de son succès. Très souvent en rupture de stock chez les commerçants, il est quasiment introuvable dans le commerce. Et dès qu’une boutique en ligne dispose d’un peu de stock elle est littéralement prise d’assaut par une horde de rétrogamers déchainés et affamés en quête de consoles et de jeux rétro à se mettre sous la dent (oui j’adore cette image à la Walking Dead ;p ) Et très vite les quelques unités mises en vente partent comme des petits pains.


– le GPI Case à 70€ sur Belchine
– le GPI Case à 70€ sur Amazon.fr
– le GPI Case à 79,95€ sur LDLC

Le GPI Case est livré dans une jolie boite en carton. A l’intérieur on trouve le GPI Case bien sûr mais aussi : une notice d’installation, un câble d’alimentation, un tournevis à double embout (plat / cruciforme) et la visserie.

La notice est très claire et facilement compréhensible. Vu le peu de manipulations à effectuer, même les non bricoleurs devraient facilement à s’en sortir…. Vous pouvez avoir un aperçu de la notice dans ce fichier PDF.

 

    2 réponses à Tuto et Test du GPI Case : Comment se fabriquer une console rétrogaming portable ?

    1. Franck dit :

      Le RPi0 et le GPi Case sont parfaitement capables de faire tourner tous les jeux PSX, il fait voir comment ça tourne sous Supreme Pie avec l’emulateur PCSX Rearmed, la fluidité et le son sont extraordinaires. Recalbox ne parvient pas, pour l’heure, à compiler cet émulateur avec le plugin openGL et il est inutilisable en l’état. Comme l’émulation PSX sur GPi Case n’etait pas une priorité de la 6.1 finale, elle n’a pas évolué. On espère donc qu’ils finiront par y parvenir car ce n’est pas une limitation technique du matériel.

    2. Franck dit :

      Un autre souci qui se pose pour jouer à des jeux PSX sur GPi Case, et qui n’est pas lié à Recalbox, est l’absence des boutons L2/R2, nécessaires pour certains jeux. On peut parfois s’en sortir en remappant ponctuellement les boutons pour avancer dans le jeu, et le remappage est plus accessible dans PCSX Rearmed.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités relatives

Toutes les actualités

Les Bons Plans de Bhmag

Dernières Actualités

Toutes les actualités

Derniers tests / dossiers

Tous les tests

Trucs & Astuces

Tous les trucs & astuces

Les derniers commentaires

Retrouvez-nous sur Facebook