Bhmag, Magazine informatique en ligne

Test de la carte son Sound Blaster X-Fi Platinum

  • Publié par Sebastien le 9 juin 2006 à 19:18

a) Le mode Jeu

Là aussi la carte s’en sort très bien, tout d’abord grâce à l’EAX (disponible avec la plupart des jeux récents) la partie audio du jeu est rendu plus réaliste mais il faut avouer que l’EAX n’est pas réellement une nouveauté, c’est pourquoi nous n’en parlerons que très peu.

Par contre, le CMSS-3D, qui ne nous avait fait ni chaud ni froid lors du mode « Divertissement », est une véritable petite bombe pour les jeux, à condition de l’utiliser avec un casque. En effet, le son est particulièrement bien spacialisé. Ainsi, sous Unreal Tournament 2004, il est possible de discerner précisément la provenance d’un tir (que ce soit de derrière, de devant, de droite, de gauche…). On se fond alors dans l’ambiance du jeu, avec un environnement sonore vraiment prenant, et ce que les anglophones ont pour coutume d’appeler la « gaming experience » est alors d’autant plus intense.

Le Crystalizer se chargera quant à lui, quitte à dénaturer un peu les sons, de le rendre plus percutant, afin d’augmenter encore l’immersion. Enfin, Creative annonce des performances de jeu accrues avec sa carte ; cette dernière délivrant le processeur de nombreuses tâches qu’il est obligé d’effectuer avec les chips audio intégrés, tout en offrant des effets sonores supplémentaires.


La console en mode "jeux"

In fine, le X-Fi s’en sort également très bien dans les jeux, en procurant au joueur une immersion sonore à des années lumières de celle procurée par un chipset intégré ou par la Live! 5.1, en particulier grâce au CMSS-3D, qui pousse le réalisme encore plus loin.

b) Le mode création musicale

En choisissant ce mode, la console Creative se transforme littéralement en table de mixage (cf cette capture). Il est possible alors d’ajuster précisément chacun des niveaux sonores que ce soit en entrée ou en sortie. De plus, il est possible d’appliquer des effets « à la volée » à chacune de ces voies.

Les fonctions n’arrivent certes pas à la cheville d’une carte professionnelle, mais là n’est pas le but (d’ailleurs la plupart des cartes son grand public sur le marché ne disposent d’aucune fonction pour la création musicale…), et le X-Fi pourra tout de même rendre de bons services aux créateurs occasionnels de musique (à condition pour eux de déjà posséder un séquenceur tel Cubase – dont une version allégée était fournie avec la Live! 5.1 Platinum…), ou même à ceux qui veulent par exemple enregistrer des sources extérieures.

Une particularité intéressante pour cette dernière utilisation : la présence d’un enregistreur simple d’utilisation mais relativement complet offrant par exemple la possibilité de supprimer le bruit ou les parasites d’un signal sonore. (cf. cette capture d’écran pour en avoir un aperçu). A noter également la présence d’un autre logiciel livré dans le package : Wave Studio. Il permet de retoucher proprement les fichiers sons acquis. 

Actualités relatives

Toutes les actualités

Les Bons Plans de Bhmag

Dernières Actualités

Toutes les actualités

Derniers tests / dossiers

Tous les tests

Trucs & Astuces

Tous les trucs & astuces

Les derniers commentaires

Retrouvez-nous sur Facebook