Bhmag, Magazine informatique en ligne

Tuto Recalbox : comment fabriquer une console de jeux rétrogaming ?

  • Publié par Sebastien le 26 août 2019 à 14:30

Présentation du matériel

 

Voilà maintenant en détail les caractéristiques et les fonctionnalités de chaque matériel que j’ai choisi pour réaliser ce dossier.

-1- un Raspberry Pi 3 Model B+

Tout d’abord, il nous faut un Raspberry Pi 3 Model B+. C’est une petite carte électronique qui s’apparente grosso modo à la carte mère de nos chers PC sauf que tout est intégré d’origine sur la carte. La carte vaut une trentaine d’euros sur Amazon.fr. Le Raspberry Pi 3 Model B+ est doté d’un processeur quad core Cortex A53 cadencé à 1,4 GHz, il intègre aussi 1 Go de mémoire vive et même un GPU Dual Core. Mais ce n’est pas tout puisque le Raspberry Pi 3 Model B+ supporte le WIFI 802.11ac ainsi que le Bluetooth 4.2.


Raspberry Pi 3 Model B+ à 35 sur Amazon.fr

Au niveau de la connectique, le Raspberry Pi 3 Model B+ propose plusieurs ports :

– une prise HDMI (pour connecter à l’appareil à un écran ou un téléviseur),
– un port RJ45 pour le connecter à votre réseau en mode filaire (ce qui sera plus rapide qu’en WIFI surtout pour transférer de nombreux fichiers)
– une prise jack de 3,5 mm
– 4 ports USB 2.0 pour y connecter des clés usb, des disques durs, etc..
– un slot micro SD qui pourra servir à stocker des données (jeux, rom, etc..)

Le Raspberry Pi 3 Model B+ est suffisamment performant pour concevoir une Recalbox mais pas que… En effet, certains bidouilleurs utilisent aussi le Raspberry Pi pour se confectionner à moindre frais divers projets comme par exemple : un serveur web, un serveur ftp, un serveur mail, un NAS, une borne d’arcade, un serveur pour piloter la domotique de leur maison, et bien d’autres choses encore…

Les possibilités offertes par le Raspberry sont quasiment illimitées. La seule limite est votre imagination. Néanmoins dans le cas qui nous intéresse aujourd’hui, nous allons nous contenter de fabriquer une Recalbox.

 

-2- l’alimentation

Pour faire fonctionner le Raspberry Pi 3 Model B+ et l’alimenter, il nous faut une bonne alimentation. Et la plupart des utilisateurs de consoles Recalbox sont catégoriques : l’alimentation Aukru (dispo à moins de 10€ sur Amazon.fr) est très performante ! C’est un modèle qui délivre 5 Volts et 3 Ampères : elle remplit très bien son rôle pour un coût modique. Il existe des modèles moins chers mais bien souvent la puissance proposée n’est pas suffisante pour alimenter correctement le Raspberry Pi 3 B+ (d’où l’affichage d’éclairs jaunes sous Recalbox OS pour indiquer un manque de puissant). Privilégiez dans tous les cas une alimentation de 5V et 3 Ampères


alim Aukru 5V / 3A à 9,99€ sur Amazon.fr

 

-3- le câble HDMI

Un autre accessoire indispensable : le câble HDMI ! Si vous n’en possédez pas déjà un : ce câble HDMI de 1,80m (5,88€ sur Amazon.fr) fera l’affaire. C’est un câble de bonne qualité certifié HDMI 2.0 et compatible 4K Ultra HD d’AmazonBasics


câble HDMI de 1,80m à 5,88€ sur Amazon.fr

 

-4- les manettes

Passons maintenant aux manettes de jeux, deux cas de figure : soit vous possédez déjà des manettes usb ou des manettes PS3/Xbox ou Bluetooth et là pas de soucis pour vous : vous pouvez réutilisez vos bonnes vieilles manettes. Soit vous achetez des manettes usb. La plupart sont compatibles. Personnellement j’ai opté pour ces deux manettes usb type Super Nintendo à 10,39€ sur Amazon.fr.

Si vous comptez jouer à deux sur votre Recalbox de salon : pensez à prendre une ou deux manettes en fonction de vos besoins. De nombreux modèles filaires ou Bluetooth sont compatibles. Vous pouvez utiliser une manette de PS3 ou d’une autre console sans problème. La plupart peuvent convenir mais pensez à vérifier la compatibilité avant quand même… Ici pour rester dans le thème du rétrogaming j’ai opté pour des manettes qui reprennent l’apparence de la mythique Super Nintendo. A l’usage elles sont quasiment pareilles que l’originale sauf qu’elles sont un peu plus légères et un peu plus cheap. Elles font néanmoins très bien le job et c’est le principal.


2 manettes usb type Super Nintendo à 10,39€ sur Amazon.fr

 

-5- une carte mémoire

Pour pouvoir stocker la distribution Recalbox ainsi que les jeux il va falloir une carte mémoire au format micro SD. Une carte de 16 Go peut suffire mais si vous comptez stocker énormément de jeux, un conseil : optez toute de suite pour une carte avec la plus grande capacité possible. Personnellement j’ai choisi une carte micro SDXC SanDisk Ultra de 64 Go (13€ voire moins) : un modèle performant dont la réputation n’est plus à faire. En plus de sa grande capacité de stockage (64 Go) elle offre aussi l’avantage de supporter des taux de transferts importants (100 Mo/s) ce qui sera appréciable lors du transferts de nouveaux jeux sur la carte.


micro SDXC SanDisk Ultra de 64 G à 13€sur Amazon.fr

A noter que certains utilisateurs ont une autre technique pour leur Recalbox : ils utilisent d’une part une carte mémoire pour stocker le système d’exploitation (une carte SanDisk Ultra de 16 Go (7€) suffit amplement du coup) et d’autre part une clé usb compact de 64 ou 128 Go pour stocker les ROMS. La carte est insérée dans le slot micro SD du Raspberry Pi tandis que la clé usb est branchée sur l’un des ports usb du Raspberry Pi. Ils peuvent ainsi débrancher à leur guise la clé usb et la connecter à leur PC afin de transférer plus rapidement les données (et donc les ROMs) grâce à l’USB 3.0 de leur PC beaucoup plus performant que l’Ethernet ou le WIFI. C’est une solution tout à fait envisageable… Pour le moment, par souci de simplification et pour ne pas trop s’éparpiller j’ai choisi l’option “carte mémoire seule”. A voir par la suite…

 

-6- le boîtier

Pour habiller votre Raspberry Pi ce n’est pas le choix qui manque !! Il existe de nombreux modèles de boitiers disponibles à la vente sur le net. Les modèles de chez Retroflag sont largement plébiscités par les fans de rétrogaming car leurs boitiers offrent l’avantage d’être bien conçus et d’offrir un résultat visuel très réussi en reprenant l’apparence des consoles d’antan :

– le boitier NESPi Case+ (style Nintendo NES) à 26€ sur Amazon.fr
– le boitier SuperPi Case (style Super Nintendo) à 26€ sur Amazon.fr
– le boitier MegaPi Case (style Megadrive) à 27,99€ sur Amazon.fr

Personnellement, pour réaliser ce tuto j’ai opté pour le NESPi Case+ de RetroFlag. C’est un boitier original aux couleurs de la mythique Nintendo NES. Je n’avais pas prévu de le prendre au début mais finalement j’ai craqué. Grâce à ce boitier NESPi Case+, votre consolé rétro ressemblera vraiment à une console des années 80/90.

Par contre attention, privilégiez un NESPi Case+ et (non pas un NESPi Case) qui offre l’avantage de supporter le soft shutdown. En effet, sur le NESPI Case il ne faut surtout pas utiliser les boutons “Power” et “Reset” pour éteindre ou redémarrer la Recalbox ! Cela peut endommager votre matériel. Tous les détails et explications sur cette page !

Si vous avez la chance de posséder une imprimante 3D vous pouvez également choisir d’imprimer vous même votre boitier et le personnaliser comme bon vous semble (taille, coloris, etc..) Certains fans de rétrogaming sont parvenus à d’excellents résultats.

 

    4 réponses à Tuto Recalbox : comment fabriquer une console de jeux rétrogaming ?

    1. adam dit :

      Merci pour ce tutoriel. Ca fait envie. Je pense sauter le pas bientot

    2. Alex dit :

      Bonjour,

      Quel boîtier classique conseillez vous ?

      Je n’ai pas besoin d’un boîtier Style ancienne console.

    3. Sebastien dit :

      Bonjour, j’ai un ami qui a pris un modele transparent de chez Aukru à 6€ sur Amazon : https://amzn.to/34P60SP Il est pas mal.Bien fini. C’est assez original car on voit les composants à l’intérieur. En plus il est fourni avec des dissipateurs thermiques et un tourne vis.

      Si vous voulez un modèle plus normal c’est à dire fermé non transparent, il y a un modele noir (avec ou sans ventilo) sur la même page.

      Après il y a de quoi faire sur Amazon il y a plein de modeles à tous les prix. Attention tout de même à bien prendre un boitier adapté à votre Raspberry Pi. Les boitiers pour Pi4 ne sont pas compatibles Pi3b/b+ car les connectiques ne sont plus au meme endroit.

    4. NoMarking dit :

      Bonjour,
      Avez-vous un tuto complémentaire pour le stockage des ROMs sur une flash USB ? Voir un SSD ?
      Merci

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités relatives

Toutes les actualités

Les Bons Plans de Bhmag

Dernières Actualités

Toutes les actualités

Derniers tests / dossiers

Tous les tests

Trucs & Astuces

Tous les trucs & astuces

Les derniers commentaires

Retrouvez-nous sur Facebook