Bhmag, Magazine informatique en ligne

Comparatif de cinq alimentations

  • Publié par Sebastien le 5 octobre 2005 à 11:26

Nous étudions maintenant de plus près l’Enermax Noisetaker 600W. Cette dernière ne joue pas vraiment dans la même cour que la Phantom 500, mais étant donné son statut d’alimentation « haut de gamme », elle méritait tout à fait sa place dans ce comparatif.

Fonctionnalités
Au lieu d’afficher le silence comme atout principal (bien que d’après les spécifications elle soit relativement silencieuse), cette alimentation veut se démarquer par ses fonctionnalités. On retrouve ainsi sur la boîte, bien plus petite que celle de la Phantom mais bien moins discrète également, une pléthore de logos et d’annotations annonçant fièrement les fonctions du bloc en question. En voici la liste telle que nous l’avons découverte sur la boîte :
– NVIDIA SLI Ready
– All in 1 (compatible ATX 12V 2.01, EPS 12V et BTX)
– Smart Fan (le ventilateur fonctionne encore quelques secondes après l’arrêt de la machine pour refroidir l’alimentation)
– Ring Core (protection contre les interférences électro magnétiques)
– Active PFC
– Circuits 12V séparés
– Ventilateur arrière à réglage manuel ou automatique
– Connecteurs SATA
– Protections contre les surtensions, surintensités, courts circuits…
– 2 ventilateurs
– Monitoring du ventilateur

Bref, Enermax nous propose ici une alimentation que l’on pourrait qualifier de classique, dans le sens où cette dernière est une "simple" alimentation à 2 ventilateurs mais dotée de toutes les fonctions indispensables aux « power users ». On notera tout de même que les fonctions SLI, Active PFC, les protections, et les circuits 12V séparés sont également disponibles sur l’Antec Phantom 500.

Déballage
A l’ouverture de la boîte on trouve un bundle assez complet :
– Un manuel (comprenant une section en Français)
– Un cordon « goodie » décoré aux couleurs d’Enermax (belle attention de la part du constructeur), accompagné d’autocollants Enermax à mettre sur sa tour.
– Un cordon d’alimentation
– Un adaptateur 12V 8 pins vers 4 pins
– Des vis et bien entendu une alimentation Noisetaker 600W

Le bloc d’alimentation, plus classique que l’Antec, affiche des dimensions et un poids dans les standards actuels. D’une couleur bleue agréable à l’œil, il dispose d’un ventilateur 92mm sur sa face inférieure et d’un ventilateur 80mm à l’arrière (ou l’avant suivant le point de vue). On notera la présence d’un interrupteur on / off et d’un potentiomètre permettant de régler la vitesse du ventilateur 80mm.

Pour ce qui est de la connectique, on a le droit à :
– Un connecteur ATX 24 / 20 broches
– Un connecteur 8 pins 12V (un adaptateur 4 pins est fourni dans le boîte)
– Deux connecteurs PCI-Express (permettant le SLI)
– Un connecteur de monitoring de la vitesse du ventilateur inférieur du bloc
– 4 connecteurs SATA
– 7 connecteurs molex
– 2 connecteurs Floppy

L’Enermax Noisetaker 600W tire donc ici mieux son épingle du jeu que l’Antec, grâce à ses deux sorties PCI Express (soulignons tout de même qu’Antec fournit un dédoubleur dans son bundle) et surtout à ses 7 connecteurs molex, qui seront utiles dans une configuration chargée (n’oublions pas que tout le monde ne dispose pas de disques SATA). Le revers de la médaille est par contre qu’il faudra bien faire attention à ne pas se retrouver dans un enchevêtrement de fils lors de l’installation de l’alimentation, tout comme sur l’Antec, des prises modulables auraient été les bienvenues.

– Puissance et nuisances sonores
Pour ce qui est de la puissance, voici ce que nous propose Enermax (la puissance totale ne devant excéder 600W) :
– 112.2 W sur le 3.3V
– 170 W sur le 5V
– 216W sur le 12V1 (périphériques)
– 216W sur le 12V2 (processeur)
– 12.5 W sur le 5VSB

Concernant les nuisances sonores, Enermax annonce sur l’emballage un niveau de bruit allant de 11.5 à 26 dBa, ce qui constitue un excellent chiffre. Pour ce qui est du rendement, Enermax l’annonce supérieur à 75%, ce qui est loin des 82% de l’Antec. Cela se traduira forcément par une consommation supérieure pour l’Enermax. Par exemple, pour délivrer une puissance de 400W, l’Antec consommera 488 W, l’Enermax 533W (avec un rendement à 75%). Cette surconsommation se traduira alors par une hausse de la facture EDF et un échauffement supplémentaire de l’alimentation (il faut bien que l’énergie absorbée se dissipe). Néanmoins nuançons ces chiffres, puisque les 75% annoncés par Enermax sont un rendement minimum, ce dernier peut s’avérer meilleur.

Bref Enermax nous offre ici une alimentation standard mais haut de gamme, puisque disposant de toutes les fonctions utiles au bon fonctionnement d’un PC actuel. Reste donc à savoir si la qualité des tensions qu’elle délivre est à la hauteur des autres prestations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités relatives

Toutes les actualités

Les Bons Plans de Bhmag

Dernières Actualités

Toutes les actualités

Derniers tests / dossiers

Tous les tests

Trucs & Astuces

Tous les trucs & astuces

Les derniers commentaires

Retrouvez-nous sur Facebook