Bhmag, Magazine informatique en ligne

Comparatif de cinq alimentations

  • Publié par Sebastien le 5 octobre 2005 à 11:26

Après l’Antec Phantom 500W et l’Enermax Noisetaker 600W à respectivement 175 et 160 € environ, nous descendons légèrement en gamme avec la Fortron Blue Storm 500W, proposée à un prix d’environ 80 €. Néanmoins cette dernière, comme vous pourrez le voir, a, tout du moins en apparence – nous attendons les tests pratiques pour nous prononcer définitivement – l’étoffe d’une grande.

Fonctionnalités
Contrairement à l’Antec et même à l’Enermax, la boîte de notre Blue Storm 500W du jour est d’une taille standard comme vous pouvez le voir sur
cette photo. On peut y lire les spécifications de cette « tempête bleue » :

– Silencieuse : – de 23 dB pour une charge de 50%
– Compatible ATX 12V 2.0
– Durée de vie supérieure à 100 000 heures
– Tension stable même en surcharge (nous vérifierons…)
– Norme PFC (obligatoire en Europe de toute façon)
– Faible consommation en état de veille (< 1W)
– Rendement : supérieur à 70 %
– Protection surtension, court circuit et surintensité
– Circuits 12V séparés entre le CPU et les périphériques
– 2 connecteurs SATA
– Tension d’entrée : 90 – 132V / 180 – 264V
– Fournis : câble secteur, vis de fixations

Bref, rien de bien extraordinaire dans les fonctions proposées, mais l’essentiel y est. La perte principale est néanmoins le SLI (d’origine sur l’Enermax, via un adaptateur sur l’Antec). Un dédoubleur pourra faire son affaire, mais l’alimentation ne pourra délivrer que 180W sur le circuit 12V1 chargé d’alimenter certes la ou les cartes graphiques, mais également d’autres périphériques.

En sachant qu’une carte graphique haut de gamme dernière génération peut consommer 100W en crête, on voit bien que le SLI poussera l’alimentation dans ses derniers retranchements avec des cartes dernière génération (mais quand on peut se payer deux cartes à 500 € l’unité, on peut se payer une alimentation 600 – 700 W haut de gamme plus appropriée).

Vous l’avez donc compris, ce n’est pas réellement dans une puissance extraordinaire ou dans des fonctions avancées qu’il faut trouver les atouts de cette alimentation (même si les fonctions essentielles sont là et que la puissance comblera n’importe quel PC moyen ou haut de gamme, mais sans SLI). Pourquoi avoir dit en introduction alors qu’elle avait l’étoffe d’une grande ? Tout simplement pour son aspect pratique.

D’abord, pour assurer un niveau de fonctionnement silencieux, ce bloc est doté d’un unique ventilateur 120mm situé en dessous, et d’une grille arrière de type nid d’abeille (cf. cette photo) ainsi l’air aspiré par le 120mm est rejeté à l’extérieur de l’ordinateur. Après quelques tests pratiques nous avons effectivement pu constater que le niveau de bruit généré par ce bloc était en effet faible.

Mais ce qui nous a séduit ce sont surtout les câbles entièrement gainés (cf. cette photo) bien plus esthétiques et moins encombrants que les câbles « à nu » que nous proposent Antec ou Enermax. De plus les prises molex disposent d’un système particulier de fixation « Flexi Connect » qui permet de faciliter l’enlèvement (et après vérification ce système est bel et bien efficace). Notons également le petit détail « geek » : l’interrupteur situé à l’arrière de l’alimentation est éclairé en bleu (100 % inutile mais sympa).

Connectique
Pour ce qui est des connecteurs on retrouve :
– Un connecteur ATX 24 / 20 broches (on peut retirer facilement les 4 broches supplémentaires pour la rétrocompatibilité).
– Un connecteur 4 pins 12V pour processeur
– Un connecteur PCI Express
– 8 connecteurs molex
– 1 connecteur Floppy
– 2 connecteurs SATA

Bref, une connectique complète en molex, par contre un peu limitée en ce qui concerne le SATA et les connecteurs Floppy (servant aussi pour les racks des cartes sont Platinum de Creative par exemple). Néanmoins des adaptateurs que l’on peut dénicher facilement dans le commerce combleront ce manque.

Puissance
Du côté de la puissance maintenant, cette alimentation peut délivrer (tant que le total reste inférieur à 500W) :
– 99W sur le 3.3V
– 140W sur le 5V
– 180W sur le 12V1 (périphériques)
– 192W sur le 12V2 (processeur)
– 10W sur le 5VSB

Ces puissances, en retrait par rapport à celles proposées par l’Antec Phantom 500W et l’Enermax Noisetaker 600W, sont néanmoins largement suffisantes. De plus il faut bien noter que même si la Phantom 500W propose des puissances plus élevées dans ce cas, la puissance totale maximum est la même.

Fortron nous propose donc ici une alimentation moyen de gamme disposant de tout le nécessaire – même si quelques détails manquent à l’appel – et même de raffinements supplémentaires tels que les câbles gainés, le nombre important de connecteurs molex (au détriment des autres malheureusement), ou encore la fixation « Flexi Connect ». Il reste donc à voir ce que vaut cette alimentation en ce qui concerne la stabilité des tensions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités relatives

Toutes les actualités

Les Bons Plans de Bhmag

Dernières Actualités

Toutes les actualités

Derniers tests / dossiers

Tous les tests

Trucs & Astuces

Tous les trucs & astuces

Les derniers commentaires

Retrouvez-nous sur Facebook