Bhmag, votre magazine informatique en ligne

Dossier : Synology DSM 4.2 en détails

  • Publié par m3ph le 7 avril 2013 à 11:36

Installation de paquets :

DSM, à la façon d’un Ubuntu ou d’un Google Play intègre un gestionnaire d’applications qui, si le NAS est relié à internet, vous permet de télécharger et d’installer une multitude de paquets, permettant encore d’étendre les capacités de l’appareil.

La quantité d’applications est réellement impressionnante. Pas moins d’une cinquantaine de paquets officiels ou validés par Synology à destination aussi bien des particuliers (antivirus, applications de streaming audio ou vidéo, client mail, intégration au Cloud…) que des professionnels (serveur DHCP, syslog, bases de données etc…).

Si vous ne trouvez pas votre bonheur parmi les paquets officiels, il est possible d’installer, via d’autres sources, des applications développées par la communauté et parfaitement intégrée au gestionnaire de paquets de DSM.

Vous pouvez également faire appel à vos talents pour mettre en place vos propres créations. Synology met à disposition les outils nécessaires au développement des paquets.
 

Conclusion

Avec la surcouche DSM, Synology a visiblement mis le paquet concernant l’équipe de développement logiciel. L’ergonomie remarquable de DSM permet au constructeur Taïwanais de réaliser un véritable tour de force : proposer un système à la fois suffisamment clair et accessible pour le néophyte, mais assez complet pour que l’utilisateur aguerri se sente réellement maitre de son appareil.

La dernière version en date, DSM 4.2 apporte son lot de nouveautés : prise en charge du bluetooth, protection DoS, raccourcis clavier sur filestation, planificateur de taches etc…

Bien sur, tout n’est pas parfait : la gestion des dossiers partagés nécessite un petit temps d’adaptation et reste sans doute un peu moins souple que chez certains concurrents. Ceci dit, la philosophie adopté sur ce point là par Synology peut se défendre : la gestion du partage de sous dossiers entraine souvent des difficultés d’administration dans le cas où ceux-ci sont nombreux et le nombre d’utilisateurs important.

Il est évident également qu’on ne peut pas tout faire non plus via DSM : bien que largement assez complet pour le commun des mortels, certains bidouilleurs devront passer par la case SSH/Telnet pour faire leurs manipulations.

Attention, les systèmes des principaux concurrents de Synology ne sont pas en soit mauvais. Certains n’accrocheront pas à l’interface très « Windows Like » de DSM et préféreront TurboNAS ou Thecus OS 5.0 , d’autant que dans le cadre d’une utilisation simple on ne rentre pas tous les jours sur l’interface d’administration d’un NAS.

Il n’en reste pas moins qu’on ne peut que saluer le travail de Synology. Intuitif, performant et complet, DSM 4.2 vous permettra d’exploiter au mieux les possibilités de votre NAS. Une véritable réussite.
 

Note : Pensez à jeter un coup d’oeil à notre test du Synology DS713+ si ce n’est pas déjà fait.

 


le DS713+ de Synology

Actualités relatives

Toutes les actualités

Les Bons Plans de Bhmag

Dernières Actualités

Toutes les actualités

Derniers tests / dossiers

Tous les tests

Trucs & Astuces

Tous les trucs & astuces

Les derniers commentaires

Retrouvez-nous sur Facebook