Bhmag, Magazine informatique en ligne

Test de Microsoft Office 2003

  • Publié par Sebastien le 13 juillet 2003 à 14:05

Microsoft Sharepoint :

Cette gamme de services, incluse dans Office 2003, est à la base du travail en réseau vu par Microsoft. En effet, grâce à des logiciels comme Sharepoint Portal Server, associé à FrontPage (éditeur HTML, mais nous y reviendrons plus loin), les entreprises peuvent créer rapidement de véritables sites portails, pas seulement "vitrines" mais à la disposition des employés.

Par exemple, tous les documents importants de la sociétés sont mis à disposition des employés, qui peuvent travailler dessus, ajouter des documents, envoyer des notes aux autres employés, etc… Le tout dans une interface relativement intuitive.

Cela va encore plus loin : grâce à l’intégration du XML, les documents sont dynamiques, c’est-à-dire qu’ils contiennent en fait uniquement la mise en forme, et qu’ils "vont chercher" les informations sur les serveurs de l’entreprise. Dans ce cas, une connexion à Internet est bien évidemment plus que recommandée…

De plus, grâce à une intégration relativement réussie, lorsque vous envoyez un document à un ou plusieurs collègues, un espace de travail est alors ouvert sur le serveur de votre entreprise (évidemment cela ne fonctionne pas si l’on est un particulier ou si l’entreprise n’est pas équipée de serveurs spécialisés…).

Dans cet espace, vous pouvez envoyer vos fichiers si ils ont été retouchés, et vos correspondants pourront être avertis par e-mail si une nouvelle mise à jour est disponible. Ils pourront ensuite, très simplement, mettre à jour leur version du document.

Le XML :

Tous les services Sharepoint ne seraient rien sans cela. Le XML est en effet LA grande nouveauté de Office 2003. Il était certes présent dans la version XP, mais il est désormais intégré à toutes les applications et largement amélioré.

Maintenant, Office 2003 peut travailler de manière transparente sur le XML, c’est-à-dire qu’il peut agir directement sur un document XML (par exemple une base de données) sans tout modifier.

L’intérêt de ce système (présent également sur d’autres suites bureautiques) est le principe des données dynamique. Grâce au XML, on peut créer un document qui n’est en fait qu’une structure, pour accueillir d’autres données, les lire et les modifier. C’est relativement difficile à expliquer, mais je vous donnerai un exemple dans les paragraphes suivants.

InfoPath :

Ce logiciel est totalement inédit. Il permet en fait de remplir des formulaires, pour faire, grâce au XML, des comptes-rendus à une entreprise (commande d’un produit par exemple). Voici donc l’exemple promis (inspiré un peu de celui donné par Microsoft), pour que vous saisissiez l’intérêt du XML, de Sharepoint et d’InfoPath.

Imaginez que vous êtes vendeur automobile (comme dans la pub pour Microsoft à la télé). Vous avez votre client devant vous, et un Tablet PC sur votre bras, bien entendu relié par réseau sans fil WiFi au réseau de votre entreprise.

Votre client choisit une voiture. Aussitôt, grâce à InfoPath, vous remplissez un bon de commande, vous donnez alors le prix exact de la voiture au client, et le bon de commande est directement stocké sur le serveur principal de votre entreprise.

Cliquez pour agrandir l'imageA ce moment, un ouvrier se connecte pour savoir quelle voiture il doit fabriquer (dans la réalité ça ne se passe pas comme ça, mais c’est pour l’exemple). Il a aussitôt à l’écran la voiture.

Malheureusement il voit que vous avez oublié de remplir un champ. Comme il voit que vous êtes connecté, il vous envoie alors un message instantané. Le vendeur corrige alors le bon de commande et le sauvegarde. L’ouvrier peut alors produire la voiture.

Et la comptabilité dans tout ça ? La secrétaire du patron a juste à ouvrir son document Excel, et grâce au XML elle retrouve en temps réel les ventes et achats de la société. Elle peut d’ailleurs directement envoyer ces résultats sous forme de graphique par e-mail au patron, qui les recevra instantanément sur son ordinateur portable. Quant au service de financement, un courrier électronique lui est automatiquement envoyé lors de la commande pour l’avertir.

Cet exemple est purement idyllique, il ne faut pas oublier que de très nombreux paramètres entrent en compte et peuvent briser ce rêve éveillé en quelques secondes : erreurs humaines, pannes machines, bogues de logiciels, etc..

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités relatives

Toutes les actualités

Les Bons Plans de Bhmag

Dernières Actualités

Toutes les actualités

Derniers tests / dossiers

Tous les tests

Trucs & Astuces

Tous les trucs & astuces

Les derniers commentaires

Retrouvez-nous sur Facebook