Bhmag, Magazine informatique en ligne

Test du boitier Thermaltake Xaser III

  • Publié par Sebastien le 29 janvier 2004 à 18:48

En voyant ces spécifications on peut déjà se dire : « c’est du gros calibre », et ce dans tous les sens du terme : il est plus gros qu’un boîtier standard, beaucoup plus lourd, et également beaucoup plus cher : environ 150 € sans alimentation. Néanmoins ce prix élevé peut sembler justifié par le standing de ce boîtier.

En premier lieu le design est fort agréable. En effet, Thermaltake a opté pour un look résolument « tuning », qui, sans entrer dans l’excès, ajoute une petite touche de fun dans un univers souvent peuplé d’unités centrales beiges et monotones… Pour cela le fabricant a incrusté un logo à son effigie en bas de la porte frontale, qui a la propriété de s’illuminer lorsque l’ordinateur est allumé. On pourra néanmoins regretter l’absence de série d’un néon à l’intérieur du boîtier. Nous en avons ajouté un nous même pour ce test.

Pour revenir à la porte frontale, cette dernière, en aluminium anodisé bleu et gris, dispose de plusieurs spécifications intéressantes. Tout d’abord, comme vous pouvez le voir sur la photo ci dessous, elle se verrouille par clé en deux étapes. Lorsque tout est fermé, il n’est pas possible d’accéder aux baies 5 ¼ et encore moins aux boutons de démarrage et reset, en outre les LED d’alimentation et de disque dur sont bel et bien apparentes.

Lorsque la porte est à demi verrouillée, on accède, en ouvrant la porte du dessus, aux baies 5 pouces ¼ et aux boutons cités précédemment. Enfin, le déverrouillage total permet d’accéder aux mécanismes permettant d’extraire sans problèmes les unités 5 ¼ grâce à un système de montage aisé qui sera abordé plus tard dans cet article.

Ce déverrouillage permet également d’accéder aux filtres à air des deux ventilateurs frontaux et au loquet de verrouillage de la porte latérale gauche, de manière à éviter que quiconque ne possédant pas la clé du boîtier ne puisse l’ouvrir. On pourrait néanmoins regretter l’absence de cinématique d’ouverture pour les portes (cela aurait été beaucoup plus classe, mais certes moins pratique)

La porte latérale est par ailleurs un des points forts du Xaser V1000D. Plus qu’esthétique, elle permet de surveiller le système de ventilation, et également de rêvasser quelques instants entre deux parties du dernier FPS à la mode… Pour bien aérer le boîtier, deux ventilateurs sont présents sur cette porte et permettent de projeter directement de l’air frais sur la carte mère. Ils sont montés dans une porte en plastique translucide bleue, qui s’ouvre ou se démonte très facilement pour faciliter la mise en place de la carte mère.

En outre le refroidissement est facilité par le grand espace disponible entre l’alimentation et le dessus du boîtier, garni par ailleurs d’un ventilateur chargé d’évacuer une partie de l’air chaud (il est bien connu que l’air chaud monte), permettant une bonne dissipation de chaleur, qui est directement expulsée par trois ventilateurs : un au plafond et deux autres derrière.

Tous ces ventilateurs sont régis par un accessoire nommé « Hardcano » . Il s’agit en quelque sorte d’un fanmate, c’est à dire de plusieurs potentiomètres reliés à plusieurs ventilateurs, et servant à régler la vitesse de ces derniers. Etant donné qu’il n’y a que quatre potentiomètres, nous vous conseillons le montage suivant : sur un potentiomètre brancher les deux ventilateurs avant, sur un autre potentiomètre les deux ventilateurs arrière, sur un autre les deux ventilateurs latéraux, et enfin sur le dernier le ventilateur du plafond.

 

Au milieu du Hardcano trône un afficheur LCD, affichant la température indiquée par une sonde fournie avec le boîtier et à coller au préalable où bon vous semble. A noter qu’il est possible de fixer sans danger cette dernière sous le processeur, grâce aux accessoires fournis. Pour clôturer cet aperçu sur la ventilation du boîtier, signalons que Thermaltake fournit généreusement quatre filtres à air : deux pour les ventilateurs frontaux et deux pour les ventilateurs latéraux, ce qui réduit considérablement la quantité de poussière entrant dans le boîtier.

Certains choix de Thermaltake peuvent tout de même être sujets à controverse : tout d’abord en ce qui concerne les pieds rétractables du boîtier : ils sont parfaitement inutiles vu la taille de l’engin, et leur finition est discutable. N’aurait-t-il pas fallu plutôt améliorer d’autres points ? Ensuite les prises USB, Firewire et audio sont situées sur le dessus du boîtier, cette idée est certes très originale, mais quid des utilisateurs qui voudront placer leur Xaser III sous le bureau ?

Enfin le choix de Thermaltake de mettre à disposition des utilisateurs seulement trois baies 5 ¼ pourrait en dissuader plus d’un. En effet un lecteur DVD, un graveur et un rack de SB Platinum et il n’y a plus d’emplacement libre pour mettre tout autre accessoire comme un écran LCD, un baybus, ou autres périphériques 5 ¼. Néanmoins signalons que d’autres déclinaisons du Xaser III proposent plus d’emplacements, c’est notamment le cas du "Skull" qui en propose six, répartis en haut et en bas du boîtier.

Le Xaser III V1000D fait partie des plus grands Xaser III. En effet il mesure  522 x 205 x 518 mm, il est donc très large et relativement haut, il faut donc faire attention à avoir de la place pour l’installer. De plus il est extrêmement lourd : 15.5 kg à vide, compter plus de 20 kg monté. Ne comptez donc pas sur ce boîtier pour faire des LAN Parties tous les deux jours…

Dans ce cas il vaudrait mieux opter pour la version en aluminium, coûtant 50 € de plus, plus légère mais faisant plus « toc » en raison de la souplesse des panneaux latéraux. Pour conclure cette présentation : la finition est, à part pour les pieds du boîtier, quasi irréprochable. De plus le bundle livré avec le Xaser III est conséquent : adaptateurs, dédoubleurs molex, grand nombre de vis…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités relatives

Toutes les actualités

Les Bons Plans de Bhmag

Les derniers commentaires

Retrouvez-nous sur Facebook